Go to Contents Go to Navigation

La Corée du Nord veut renforcer ses relations avec la Russie suite à l'échec du sommet de Hanoï

Actualités 15.03.2019 à 14h07
Le vice-ministre nord-coréen des Affaires étrangères Im Chon-il (deuxième à gauche) en Russie.

SEOUL, 15 mars (Yonhap) -- Le vice-ministre nord-coréen des Affaires étrangères Im Chon-il a rencontré jeudi à Moscou son homologue russe Igor Morgoulov pour discuter «des enjeux urgents du développement des relations bilatérales».

Le régime nord-coréen semble vouloir renforcer ses relations diplomatiques avec la Russie ces dernières semaines suite à l'échec du sommet de Hanoï entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

Les visites ces derniers jours de hauts officiels nord-coréens en Russie ont alimenté des hypothèses selon lesquelles Kim se préparerait à visiter la capitale russe dans un avenir proche.

«Les deux parties ont discuté des questions urgentes concernant le développement des relations bilatérales, y compris le calendrier des contacts politiques et des perspectives pour une coopération avancée dans des domaines pratiques», a dit le ministère des Affaires étrangère russe. «Des échanges de points de vue sur la situation de la péninsule coréenne ont aussi eu lieu.»

Cette rencontre a attiré l'attention comme elle s'est tenue suite à la rupture du sommet entre Pyongyang et Washington le mois dernier.

La Corée du Nord a récemment demandé aux Etats-Unis d'accepter sa proposition faite au sommet, cependant ces derniers restent fermes et exigent des mesures plus drastiques de dénucléarisation.

Il semble que Pyongyang essaie de renforcer ses relations avec des pays voisins comme la Chine et la Russie afin d'obtenir leur soutien dans les négociations nucléaires avec Washington.

Kim s'est déjà rendu à Pékin au mois de janvier pour rencontrer le président chinois Xi Jinping avant la tenue du sommet de Hanoï.

Le dirigeant nord-coréen pourrait tenir un sommet avec le président russe Vladimir Poutine en vue de renforcer leur lien bilatéral et faire pression sur Washington avant les futures discussions nucléaires.

Le ministère russe n'a pas mentionné ce que sont «les contacts politiques» discutés durant la réunion mais des observateurs pensent que ces termes pourraient indiquer un prochain sommet entre Kim et Poutine.

La semaine dernière, le ministre nord-coréen des Affaires économiques extérieures Kim Yong-jae a rencontré le ministre russe du Développement de l'Extrême-Orient Alexander Kozlov afin de discuter de la coopération économique et commerciale.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page