Go to Contents Go to Navigation

«Goût de France» : les chefs Fanny Rey et Guillaume Sourrieu harmonisent produits coréens et parfums provençaux

Actualités 21.03.2019 à 05h57

SEOUL, 21 mars (Yonhap) -- Dans le cadre du Festival Goût de France 2019 qui vise à promouvoir la gastronomie française sur les cinq continents en mettant cette année la Provence à l'honneur, les chefs cuisiniers étoilés Fanny Rey et Guillaume Sourrieu ont donné mercredi une conférence de presse à la résidence de France à Séoul, en présence de l'ambassadeur français Fabien Penone.

Les chefs cuisiniers français Fanny Rey (au centre) et Guillaume Sourrieu (à droite) venus en Corée du Sud pour participer au Festival Goût de France donnent une conférence de presse le mercredi 20 mars 2019 à la résidence de France à Séoul en présence de l'ambassadeur français Fabien Penone.

«La Corée du Sud est un pays de gastronomie qui entretient une relation très dynamique avec la France. Nos coopérations se développent dans tous les secteurs. Un nombre croissant de Sud-Coréens viennent en France donc il est bien normal que nous cherchions à mettre en avant la Provence avec la présence de chefs provençaux pour cette édition de Goût de France», a expliqué l'ambassadeur.

«Nous faisons un effort tout particulier pour encourager cette coopération gastronomique entre la France et la Corée en cherchant à inviter de grands chefs, des chefs étoilés français, ici à l'ambassade ou dans des restaurants et des établissements coréens», a-t-il ajouté.

L'événement international auquel participe cette année 31 restaurants sud-coréens offre aux deux chefs français l'occasion de se rendre pour la première fois en Corée du Sud et d'y goûter les spécialités locales. «C'est une cuisine que je découvre parce que je ne connaissais pas du tout. Je savais qu'il y avait une fermentation de légumes, c'est cela qui m'intéresse beaucoup. C'est quelque chose que je veux comprendre et acquérir avant de partir d'ici», a déclaré Guillaume Sourrieu, chef du restaurant L'Epuisette à Marseille.

Fanny Rey, cheffe de l'Auberge de Saint-Rémy et élue femme chef de l'année 2017 par le guide Michelin, estime, quant à elle, que « la gastronomie coréenne est très puissante, c'est une cuisine de force et de caractère».

Les deux chefs sont spécialement venus de Provence pour préparer avec le chef de la Résidence de France, Laurent Dallet, un diner mêlant «produits coréens et parfums de Provence», a-t-elle précisé.

Les chefs cuisiniers français, Fanny Rey (à gauche) et Guillaume Sourrieu, posent pour une séance photos le mercredi 20 mars 2019 à la résidence de France à Séoul après avoir donné une conférence de presse.

La gastronomie française rayonne aujourd'hui au travers de milliers de diners «à la française» organisés au pays du Matin-Clair ainsi qu'aux quatre coins du monde avec pour ambition de soutenir une cuisine respectueuse de l'environnement.

Les détails des menus et des restaurants participants sont consultables sur le site Internet de l'événement : goodfrance.com

lp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page