Go to Contents Go to Navigation

Séoul cherche à devenir le numéro 4 de l'industrie robotique d'ici 2023

Actualités 22.03.2019 à 14h09
Robot-guide à l’aéroport d'Incheon

SEOUL, 22 mars (Yonhap) -- Le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie a dévoilé ce vendredi un plan de développement de l'industrie robotique afin de faire de la Corée du Sud la quatrième puissance en la matière dans ce marché qui chiffrera 15.000 milliards de wons (13,2 milliards de dollars) en 2023.

Dans le cadre de ce plan, la Corée du Sud possèderait 20 entreprises dont le revenu annuel dépasse les 100 milliards de wons par an. A titre comparatif, six entreprises ont enregistré 100 milliards de wons ou plus de revenus annuels en 2018. L'industrie robotique du pays représentait 5.700 milliards de wons l'année dernière.

«Grâce au récent développement des nouvelles technologies, dont l'intelligence artificielle et les réseaux mobiles 5G, les robots deviennent plus intelligents et devraient être employés plus largement dans la vie quotidienne», a déclaré le ministre du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie Sung Yun-mo.

Sung a dit que la Corée du Sud émergerait comme l'un des leaders dans ce domaine en développant l'industrie manufacturière et les robots de service.

La Corée du Sud figure parmi les premiers en matière d'utilisation des robots dans les industries électronique et automobile. Selon des données du ministère sud-coréen, elle dispose d'environ 710 robots pour 10.000 travailleurs dans le secteur manufacturier, loin devant la moyenne mondiale de 85 pour 10.000 employés.

Pourtant, elle stagne toujours quant à l'emploi des robots dans d'autres domaines, comme ceux du textile et de l'industrie alimentaire. Le secteur électronique compte près de 140.000 robots, contre 2.500 dans le textile, a fait savoir le ministère.

Les robots peuvent également contribuer à revitaliser les industries traditionnelles, a ajouté le ministère, qui a annoncé qu'il aidera les entreprises locales à développer des modèles commerciaux et à former des experts. Le gouvernement va en outre soutenir la croissance des services de location de robots.

Le ministère a déclaré vouloir accroître le nombre total des robots utilisés dans les industries locales à 700.000 d'ici 2023, contre 320.000 en 2018.

La Corée du Sud projette aussi de déployer plus de robots dans le secteur des services.

«Compte tenu de la rentabilité et du potentiel, nous prévoyons de promouvoir les robots de service dans des secteurs importants, incluant les soins, la santé, la logistique et les technologies mettables (wearables)», a indiqué le ministère. Le gouvernement sud-coréen examine actuellement un projet de 300 milliards de wons visant à développer les systèmes de robots de service. Ce projet se déroulera entre 2020 et 2026.

Il a dit vouloir améliorer le système d'aide sociale en fournissant des services robotiques aux personnes dans le besoin.

L'Institut coréen pour l'industrie robotique avancé (KIRIA) ouvrira un centre de soutien cette année afin de conseiller les entreprises qui veulent se lancer dans la robotique mais qui font face à des obstacles à cause des régulations, a ajouté le ministère

Séoul cherchera également à acquérir des technologies clés pour ce secteur. Ainsi, le ministère accordera 100 milliards de wons à partir de 2020 et pendant sept ans en vue d'obtenir des technologies clés, comme les contrôleurs intelligents, les capteurs de conduite autonome et les pinces intelligentes, ainsi que les logiciels concernés.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page