Go to Contents Go to Navigation

Twitter s'intéresse à la «conversation publique» dans la société sud-coréenne

Actualités 22.03.2019 à 17h00
Jack Patrick Dorsey, cofondateur et PDG de Twitter Inc., lors d'une conférence de presse le 22 mars 2019 à l'hôtel Shilla à Séoul.

SEOUL, 22 mars (Yonhap) -- Twitter, réseau social de microblogage géré par l'entreprise Twitter Inc., souhaite voir un plus grand nombre de personnes participer à la «conversation publique» en Corée du Sud, a déclaré ce vendredi son patron Jack Patrick Dorsey.

«Nous sommes persuadés que la conversation publique influence et dirige la société», a déclaré le PDG de Twitter aux journalistes à Séoul, en ajoutant que son entreprise va chercher à rendre la plate-forme plus saine.

Dorsey est en Corée du Sud dans le cadre de sa tournée «TweepTour» dans trois pays d'Asie incluant aussi Singapour et le Japon. «Nous souhaitons nous focaliser sur l'influence», a-t-il ajouté.

Le magnat déploie divers efforts pour assainir la conversation publique et s'assurer qu'un plus grand nombre de personnes rejoignent et utilisent la plate-forme tous les jours.

Twitter a testé de nouvelles fonctionnalités qui pourraient aider davantage de personnes à comprendre et participer aux conversations complexes sur la plate-forme, a indiqué la société.

L'entrepreneur américain a cité comme exemple le mouvement School MeToo qui a été la question sociale la plus tweetée dans le pays l'année dernière.

«Le mouvement MeToo est quelque chose dont nous sommes fiers [...] les personnes choisissent Twitter pour partager leurs expériences», a-t-il noté.

Le PDG a aussi mis l'accent sur les efforts actuels de Twitter pour empêcher les personnes d'abuser de la plate-forme pour propager de fausses informations à caractère politique.

En Corée du Sud, l'ancien directeur du Service national du renseignement (NIS) a été jugé coupable d'avoir ordonné à des agents de poster des commentaires à caractère politique sensibles sur Twitter.

«(L'objectif de) la conversation publique est de promouvoir une saine conversation», a souligné Dorsey en ajoutant que Twitter utilise diverses technologies de pointe telles que l'apprentissage automatique pour empêcher la propagation de fausses nouvelles.

Le patron a également évoqué une nouvelle fois les 5,3 millions de tweets qui ont été créés l'année dernière dans le monde entier sur la K-pop.

Le top des 20 premiers pays qui ont tweeté le plus sur la K-pop l'an passé inclut les Etats-Unis et de grands pays d'Asie et d'Afrique.

Twitter a indiqué s'être aussi associé avec 34 groupes et 200 artistes de K-pop pour créer des contenus disponibles exclusivement sur la plate-forme tels que BTS (@BTS_twt), EXO (@weareoneEXO) et GOT7 (@GOT7Official).

Le patron qui devrait rencontrer le boys band GOT7 plus tard dans la journée a noté que le plus intéressant chez Twitter était le processus de réflexion.

«Les stars atteignent leurs fans directement, ce qui créer un effet de réseau», a dit le PDG en ajoutant que les fans peuvent voir directement à quoi pense leur artiste préféré et ce qu'il est en train de faire.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page