Go to Contents Go to Navigation

Séoul continuera à promouvoir les projets intercoréens

Actualités 24.03.2019 à 10h32

SEOUL, 24 mars (Yonhap) -- La Corée du Sud poursuivra ses efforts visant à mener des projets avec la Corée du Nord, ont affirmé samedi des officiels à Séoul, ce en dépit du retrait de la Corée du Nord au bureau de liaison de Kaesong.

Selon une décision prise lors d'une réunion par le vice-ministre de l'Unification Chun Hae-sung, le gouvernement cherchera à proposer des dialogues intercoréens sur une variété de projets conjoints comprenant la connexion de routes et voies ferrées à travers la frontière commune.

La réunion est intervenue au lendemain de l'annonce de retrait par Pyongyang sans donner de raison particulière. Les officiels du ministère ont noté que la ligne de communication militaire était donc à présent le seul canal de dialogue entre les deux Corées.

«Aujourd'hui, nous avons juste confirmé que la ligne de communication militaire fonctionnait toujours», a dit un responsable du ministère, qui a précisé que la réunion n'a pas abordé la question de savoir comment le dialogue pourrait être poursuivi.

Le bureau de liaison a ouvert en septembre 2018 après un accord conclu durant le sommet intercoréen entre le président sud-coréen Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un en avril de la même année. Les deux Corées ont également établi une ligne de communication directe reliant leurs leaders, mais celle-ci n'aurait pas encore été utilisée.

Le ministère a ajouté que 25 Sud-Coréens se trouvaient actuellement à Kaesong, dont neuf officiels au bureau de liaison. «Rien ne permet de dire que leur sécurité est en danger», a indiqué un membre du ministère.

Le bureau de liaison à Kaesong. (Photo d'archives Yonhap)

xb@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page