Go to Contents Go to Navigation

Moon appelle à des efforts pour réduire le déficit touristique

Actualités 02.04.2019 à 16h58
Le président Moon Jae-in prend la parole le 2 avril 2019 lors d'une réunion avec des officiels du gouvernement et représentants du secteur touristique à Songdo.

SEOUL, 02 avr. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a exhorté à mobiliser plus d'efforts en vue d'attirer davantage de touristes étrangers dans le pays pour contrer le déficit chronique du secteur touristique lors d'une réunion spéciale tenue mardi à Songdo, près de l'aéroport international d'Incheon.

Moon a souligné la nécessité de développer les atouts auprès des visiteurs, comme par exemple les programmes touristiques ayant pour thème la hallyu, la vague culturelle coréenne.

«La Corée du Sud est un pays attractif. Il offre à la fois de la variété et du dynamisme dans tous les aspects, aussi divers que l'histoire, la culture, l'économie et l'environnement», a dit le président à la réunion où se sont rassemblés près de 150 représentants d'agences de voyage et organisations du secteur.

«Le sentiment favorable envers la Corée du Sud pour la hallyu est encore plus grand. Où que nous aillions dans le monde, nous entendons parler de la K-pop et des K-dramas», a-t-il ajouté.

Il s'agissait de la première réunion de ce genre depuis son arrivée au pouvoir en mai 2017. Cette rencontre a été organisée après que le déficit du secteur touristique a plus que doublé pour atteindre 13,8 milliards de dollars en 2018, marquant la 17e année consécutive de déficit.

«Le tourisme est une force motrice clé pour le développement économique. Il est l'une des trois plus grandes industries exportatrices mondiales dont le coefficient d'incitation à l'emploi est plus que le double par rapport à l'industrie manufacturière, et crée des opportunités pour que les touristes étrangers achètent nos produits», a dit Moon.

Le président a insisté que les efforts pour raviver l'industrie touristique devaient commencer par identifier nos attractivités auprès des visiteurs étrangers.

«C'est là où notre stratégie nationale pour le tourisme doit commencer. Ce que nous sommes peut être le plus attrayant pour les gens venant du reste du monde. Lorsque nous nous rendons compte vraiment de notre véritable valeur, nous pourrons établir de façon adéquate la stratégie nationale du tourisme», a-t-il poursuivi.

Pour cela, Moon a dit que le gouvernement travaillerait d'abord à transformer l'une des grandes métropoles coréennes en une destination touristique mondiale comme Séoul et aussi l'île de Jeju, en développant en même temps quatre villes régionales comme des pôles touristiques.

Il a indiqué que la Zone démilitarisée (DMZ) divisant les deux Corées pourrait être développée comme une destination du tourisme écologique pour son immense variété d'animaux sauvages et son écosystème, bien préservés pendant longtemps comme le Sud et le Nord sont divisés depuis la fin de la guerre de Corée (1950-1953).

Moon a également promis d'accroître les efforts visant à renforcer les coopérations et les échanges avec d'autres pays, y compris l'Inde et les 10 pays membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean).

«Notre pays et les pays asiatiques représentent les plus grands consommateurs pour les uns et les autres dans le tourisme. Même si ce n'est pas encore le niveau d'avant, le nombre de touristes chinois commence à nouveau à augmenter et, grâce aux dialogues sur l'aviation entre la Corée du Sud et la Chine terminées avec succès, nous avons créé maintenant une nouvelle opportunité pour développer davantage le tourisme entre les deux pays», a dit Moon.

Il a dit que le prochain sommet spécial avec les chefs des 10 pays membres de l'Asean aiderait aussi à promouvoir les échanges humains entre ces pays. Moon présidera les 25 et 26 novembre le sommet spécial Corée du Sud-Asean à Busan, à 450 km au sud de Séoul, pour célébrer le 30e anniversaire de l'établissement des relations entre les deux parties.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page