Go to Contents Go to Navigation

Séoul envisage de répondre aux mesures de sauvegarde européennes sur l'acier

Actualités 02.04.2019 à 18h51

SEOUL, 02 avr. (Yonhap) -- Le ministère de l'Industrie a dit ce mardi envisager de suspendre des concessions pour faire face aux mesures de sauvegarde de l'Union européenne sur les produits sidérurgiques importés, entrées en vigueur en février.

Le ministre du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie a dit avoir envoyé une notification à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), selon laquelle la Corée du Sud pourrait mettre en place une contre-mesure d'une valeur de 568,1 millions d'euros (638 millions de dollars) sur les importations d'acier européen dans le pays.

L'UE a mis en place ces mesures pour se protéger d'un afflux soudain d'importations d'acier suite à la décision des Etats-Unis de réduire leurs importations sidérurgiques.

Alors qu'un pays peut mettre en place une mesure de sauvegarde quand une forte augmentation des prix de certains produits peut affecter l'industrie domestique, il est aussi possible de chercher une contre-mesure quand une décision a été prise qui entrave le commerce équitable de biens, a estimé le ministère sud-coréen.

Le montant a été calculé en fonction de l'augmentation des barrières douanières qui découlerait des mesures européennes.

La Corée du Sud a estimé que la décision européenne ne respecte pas les directives de l'OMC et n'a pas réussi à s'entendre avec l'UE en janvier.

Séoul envisage de répondre aux mesures de sauvegarde européennes sur l'acier - 1

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page