Go to Contents Go to Navigation

Décès d'une victime de l'esclavage sexuel pratiqué par le Japon en temps de guerre

Actualités 02.04.2019 à 21h30

DAEGU, 02 avr. (Yonhap) -- Une victime de l'esclavage sexuel pratiqué par le Japon en temps de guerre est morte dimanche, a annoncé ce mardi une organisation basée à Daegu, amenant le nombre de survivantes à 21.

La victime, dont le nom n'a pas encore été rendu public, est morte dimanche à son domicile à Daegu, dans le sud-ouest du pays, à l'âge de 97 ans. Elle a été enregistrée officiellement en tant que victime de l'esclavage sexuel pratiqué par le Japon en temps de guerre en 2016.

L'organisation, du nom anglais de Daegu Citizen's Forum for Halmuni, a dit que la famille a refusé de révéler son nom et toute autre information la concernant.

Un homme portant un masque du Premier ministre japonais Shinzo Abe porte une pancarte en coréen disant «Je suis désolé grand-mère» devant l'ambassade du Japon à Séoul le 6 mars 2019.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page