Go to Contents Go to Navigation

Un convertisseur pour le projet Iter en France a été envoyé

Science/Tech 03.04.2019 à 13h53
Chantier Iter à Cadarache, en France. ⓒ Institut national de recherche sur la fusion (NFRI)
Le convertisseur VS1 au cours d'un test de contrôle. ⓒ NFRI

SEOUL, 03 avr. (Yonhap) -- L'un des composants essentiels du projet de réacteur thermonucléaire expérimental international (Iter) situé à Cadarache, dans le sud de la France, a été mis au point en Corée du Sud, a fait savoir ce mercredi ITER Korea.

Selon ce dernier, le convertisseur AC/DC VS1 du système d'alimentation électrique à aimants supraconducteurs a été fabriqué avec succès dans le pays.

Le redresseur de puissance a quitté le port de Busan le 30 mars dernier et arrivera au port de Marseille-Fos le 3 mai prochain avant d'atteindre vers la mi-mai le chantier Iter.

Le convertisseur VS1 a été conçu pour pouvoir répondre aux conditions requises au cours de diverses expérimentations. Il est conforme à la performance et à la qualité exigées par l'organisation internationale Iter à travers un contrôle de production strict.

La Corée du Sud fournira 18 systèmes d'alimentation électrique à aimants supraconducteurs, soit plus de la moitié des 32 dont Iter aura besoin : un convertisseur TF, six CS, deux VS1, six CCU/L et trois CCS.

«Comme 60% des travaux de construction d'Iter ont été accomplis, la fabrication et la livraison de produits commandés par les sept pays membres (du projet Iter) sont en cours», a noté Jung Ki-jung, directeur général d'ITER Korea.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page