Go to Contents Go to Navigation

Séoul et Washington surveillent de près les activités sur le site de Tongchang-ri

Actualités 03.04.2019 à 16h24
Ministre de la Défense Jeong Kyeong-doo (à dr.). ⓒ Ministère de la Défense

SEOUL, 03 avr. (Yonhap) -- Le ministre de la Défense Jeong Kyeong-doo a déclaré que la Corée du Sud et les Etats-Unis observaient de près les activités de la Corée du Nord sur son principal site de lancement de missiles sur sa côte ouest dans un contexte d'inquiétudes sur des préparations possibles de Pyongyang pour un tir balistique.

Pyongyang a presque terminé les travaux de restauration du site de Tongchang-ri qui avait été partiellement démantelé l'année dernière, selon le Service national du renseignement (NIS). Ce mouvement est survenu alors que les discussions nucléaires entre Pyongyang et Washington sont dans l'impasse.

«Avec l'étroite coopération entre les autorités du renseignement de la Corée du Sud et des Etats-Unis, (les alliés) observent méticuleusement (Tongchang-ri)», a dit mardi Jeong aux journalistes après avoir reçu à Fort Myers, en Virginie, une médaille du gouvernement américain pour sa contribution au renforcement de l'alliance.

Le ministre est resté prudent quant à la restauration du site de lancement. «A l'heure actuelle, il est difficile de juger si (la restauration) est destinée à renforcer le pouvoir de négociation (du Nord) ou à préparer un lancement de missiles», a-t-il déclaré.

Les négociations nucléaires entre les Etats-Unis et la Corée du Nord semblent être dans l'impasse, car les deux parties n'ont pas réussi à réduire leurs divergences sur la dénucléarisation de Pyongyang et la levée des sanctions par Washington.

Ce fossé s'est traduit par l'échec du deuxième sommet entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à la fin de février à Hanoï.

Lors d'une rencontre avec des journalistes, Jeong a fait face à des questions sur la diminution possible de la taille des Forces américaines en Corée du Sud (USFK), composées de 28.500 soldats américains.

«Durant la Réunion consultative sur la sécurité (SCM) de l'année dernière, il n'y a eu aucune discussion sur la réduction de la taille de l'USFK et nous vous avons dit que le niveau actuel de l'USFK serait maintenu, quand l'ancien secrétaire à la Défense James Mattis et moi avons expliqué les résultats de la SCM», a-t-il ajouté.

Les discussions sur la réduction possible de l'USFK se prolongent, car Trump veut limiter le déploiement des forces américaines à l'étranger en raison des coûts élevés.

Ministre de la Défense Jeong Kyeong-doo (à dr.). ⓒ Ministère de la Défense

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page