Go to Contents Go to Navigation

Le président Moon Jae-in pour une presse libre et juste

Actualités 04.04.2019 à 18h40

SEOUL, 04 avr. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a souligné ce jeudi l'importance de la liberté de la presse, disant que la presse a contribué à bâtir une nation grande et libre.

Il a aussi parlé du besoin pour la presse de s'adapter aux changements rapides dans le secteur de la presse écrite et de tendre vers une couverture plus juste et exacte de l'actualité.

«La baisse du nombre de lecteurs de la presse écrite est peut-être un changement inévitable dans le secteur, mais les attentes du public quant au rôle des journaux traditionnels restent les mêmes», a déclaré le président lors d'une cérémonie donnée à l'occasion du Jour des journaux.

Le chef de l'Etat a noté que les journaux font face à trois grand défis, dont celui de la liberté de la presse, bien que ce problème pourrait être moindre depuis le début de la nouvelle administration, a estimé Moon, qui a dit que le pays était aux 69e et 70e rangs de l'indice de liberté de la presse de Reporters Sans Frontières sous les administrations conservatrices Lee Myung-bak et Park Geun-hye, mais qu'il se trouvait à la 43e place en 2018, un an après son investiture.

«Il reste cependant de nombreux facteurs limitant le sens moral et la liberté de la presse tels que les capitaux des journaux, les fonds de publicité privés, les préjudices sociaux et les idéologies qui divisent le peuple», a dit le président.

La crédibilité de la presse est aussi menacée, du fait de l'augmentation des fausses nouvelles, et les journaux et journalistes doivent tenter d'assurer une couverture équitable des faits, a ajouté le président.

«Nous vivons dans un monde dans lequel il est plus probable que les gens regardent leur smartphone plutôt qu'un journal pour lire les actualités. Pour les journaux, qui a été le premier à couvrir l'événement et qui a reçu le plus de clics est devenu important. Beaucoup pensent que cela a abouti à une augmentation du nombre d'articles sensationnels, superficiels et même incomplets», a dit Moon.

Il reste toutefois de l'espoir, selon le président. «Beaucoup parlent d'une crise des journaux, mais je pense qu'il existe un rôle traditionnel que seuls les journaux peuvent jouer», a-t-il dit. «Alors que les journaux se sont libérés de nombreux carcans à travers notre histoire, je m'attends à ce qu'ils deviennent nos partenaires pour construire une République de Corée innovante et inclusive qui soit plus juste, plus libre, plus démocratique et plus pacifique», a conclu le président.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page