Go to Contents Go to Navigation

Un jour dans l'histoire de la Corée

Actualités 09.04.2019 à 00h00

09 avril

1962 -- La Corée du Sud établit des relations diplomatiques avec Israël.

1965 -- La Corée du Sud signe un accord commercial avec l'Allemagne de l'Ouest.

1975 -- Huit étudiants sud-coréens reconnus coupables d'avoir tenté de renverser le gouvernement sont exécutés seulement 20 heures après leur condamnation à mort par un tribunal. Ils figuraient parmi les 23 étudiants qui ont été arrêtés pour rébellion dans le cadre d'une campagne de répression du gouvernement contre les mouvements dissidents.

1999 -- Le président égyptien Hosni Moubarak effectue une visite en Corée du Sud, devenant ainsi le premier dirigeant de son pays à venir à Séoul.

2002 -- Le gouvernement sud-coréen décide de vendre ses participations dans Korea Tobacco & Ginseng Corp. et Korea Telecom pour accélérer la privatisation de ces sociétés d'Etat. Il accélère également la vente de l'une des cinq centrales thermoélectriques de Korea Electric Power Corp. pour encourager sa privatisation.

2003 -- La Corée du Sud et les Etats-Unis conviennent du transfert de la garnison militaire américaine de Yongsan vers l'extérieur de Séoul.

2004 -- Séoul déclare une interdiction de voyager en Irak suite à l'enlèvement de missionnaires sud-coréens dans le pays déchiré par la guerre.

2010 -- La Cour centrale du district de Séoul acquitte l'ancien Premier ministre Han Myeong-sook qui avait été jugée coupable d'avoir reçu de l'argent d'un homme d'affaires lorsqu'elle était en fonction.

2017 -- Le ministère des Océans et de la Pêche déclare l'achèvement des travaux de transfert de l'épave du ferry Sewol vers la terre ferme.

2018 -- L'ancien président Lee Myung-bak est inculpé de 16 charges de corruption. Il est accusé d'avoir reçu plusieurs millions de dollars de pots-de-vin et d'avoir abusé de son pouvoir dans le cadre d'une affaire concernant une société qui, selon les procureurs, appartient à Lee bien que celle-ci soit enregistrée sous le nom de son frère. Ces inculpations font de Lee, qui a été président de 2008 à 2013, le quatrième chef d'Etat sud-coréen à faire l'objet d'une procédure pénale.

(FIN)

Accueil Haut de page