Go to Contents Go to Navigation

Le nouveau ministre de l'Unification veut promouvoir la paix avec le Nord à travers la coopération économique

Actualités 08.04.2019 à 17h55

SEOUL, 08 avr. (Yonhap) -- Le nouveau ministre de l'Unification Kim Yeon-chul a dit ce lundi vouloir faire avancer le processus de paix avec la Corée du Nord en promouvant les échanges économiques entre les Corées.

Kim a fait cette déclaration pendant son discours inaugural ce lundi. Il remplace Cho Myoung-gyon, qui était en poste depuis juillet 2017.

«Il est temps que nous récoltions les fruits de la paix que nous avons semés», a déclaré Kim. «Nous devons saisir l'opportunité de réaliser la prospérité commune du Sud et du Nord. Nous ne savons pas quand une telle chance pourrait se présenter à nouveau si nous la laissons passer.»

«Je travaillerai dur pour renforcer le cercle vertueux dans lequel nous consolidons la paix en utilisant les affaires et renforçons la coopération économique (avec la Corée du Nord) grâce à la paix», a-t-il ajouté.

Kim n'a pas fait état de projets de coopération économique précis, mais il est favorable à la reprise des projets intercoréens, tels que la réouverture du complexe industriel de Kaesong et la reprise des circuits touristiques au mont Kumgang en Corée du Nord.

Séoul voudrait redémarrer ces projets dans l'espoir qu'ils favorisent la reprise des négociations de dénucléarisation mais les Etats-Unis y sont défavorables, craignant qu'ils ne sapent le régime de sanctions contre la Corée du Nord.

Séoul a fermé le complexe industriel de Kaesong en 2016 après les essais nucléaire et balistiques de la Corée du Nord. Le tourisme au mont Kumgang a été interrompu après la mort d'une touriste sud-coréenne, abattue par un soldat nord-coréen.

Kim a souligné la nécessité de continuer à bâtir les relations intercoréennes. «Le plus important est de soutenir la tendance de paix qui a débuté l'an passé pour qu'elle devienne irréversible», a dit Kim. «En promouvant et institutionnalisant les relations intercoréennes, nous serons mieux en mesure de réaliser le désir d'unification pacifique du peuple. Il faut mettre un terme aux incessants arrêts et reprises qui ont ponctué l'histoire malheureuse des relations intercoréennes.»

Kim, expert des affaires nord-coréennes et ancien directeur d'un groupe de réflexion sud-coréen, souhaite une coopération économique plus active entre les deux Corées et critique les sanctions imposées à la Corée du Nord, qu'il estime inefficaces pour pousser le Nord à se dénucléariser.

Au cours de son audition de confirmation en mars, Kim a reconnu que la reprise des projets intercoréens ne sera pas possible sans résoudre préalablement certaines questions touchant aux sanctions contre la Corée du Nord et a ajouté qu'il tentera de solutionner ces problèmes en étroite concertation avec les Etats-Unis.

Le nouveau ministre de l'Unification Kim Yeon-chul.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page