Go to Contents Go to Navigation

Commémoration à Séoul du 25e anniversaire du génocide au Rwanda

Actualités 08.04.2019 à 19h31
Commémoration du génocide rwandais
Génocide rwandais

SEOUL, 08 avr. (Yonhap) -- Des civils et représentants des gouvernements sud-coréen et rwandais ont assisté ce lundi à une cérémonie commémorant le 25e anniversaire du génocide au Rwanda avec pour message: les victimes ne seront jamais oubliées.

L'ambassade du Rwanda et la Far East Broadcasting Company ont organisé la cérémonie à Séoul en mémoire des victimes ainsi que pour apporter du réconfort à leurs proches et aux survivants, pour qui la tragédie est loin d'être oubliée.

Près de 800.000 Rwandais ont été massacrés entre avril et juin 1994 dans ce génocide ayant visé le groupe ethnique des Tutsis.

Yoon Soon-gu, vice-ministre adjoint des affaires politiques au ministère des Affaires étrangères, a rendu hommage aux victimes du génocide et a salué la ténacité et la détermination du peuple rwandais à surmonter cette tragédie. «Vingt-cinq ans ont passé et pourtant l'agonie de cette terrible tragédie reste vive dans nos cœurs», a dit Yoon. «Au cours des 25 dernières années, le peuple rwandais a choisi un nouveau chemin vers la réconciliation et l'intégration.»

Yoon a cité les propos du président rwandais Paul Kagame, selon lesquels bien que le mal causé ne peut pas être effacé, les Rwandais ont «le pouvoir de choisir leur futur et de faire en sorte que ce qui est arrivé ne se reproduise jamais.»

Il a aussi dit que l'expérience du Rwanda est une leçon pour que la Corée du Sud cherche à se rapprocher de la Corée du Nord. «Soixante-neuf ans ont passé depuis que les Coréens ont souffert d'une guerre civile dans laquelle des millions ont perdu la vie. Pourtant, nous vivons encore dans une péninsule divisée», a-t-il déclaré. «L'expérience du Rwanda est une grande source d'inspiration, alors que la réconciliation et la coopération prennent aujourd'hui une plus grande place en Corée.»

L'ancien secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a rappelé que la communauté internationale n'est pas parvenue à empêcher les exactions au Rwanda et a répété une phrase: «Plus jamais.»

«Il est vital que nous renouvelions notre engagement pour nous assurer que toutes les nations et tous les peuples n'oublient jamais ce qui s'est passé en ces jours noirs de 1994», a dit Ban, qui a dirigé les Nations unies de 2007 à 2016. «Je déclare avec fermeté "Plus jamais...Plus jamais la communauté internationale ne doit-elle échouer à agir comme elle l'a fait en 1994. Plus jamais ne devons-nous laisser libre cours à l'impunité. Plus jamais ne devons-nous négliger les signes avant-coureurs des atrocités de masse», a-t-il ajouté.

L'ancien secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon prononce un discours le lundi 8 avril 2019 lors de la cérémonie commémorant le 25e anniversaire du génocide au Rwanda à l'Art Hall de Far East Broadcasting Company (FEBC), dans l'ouest de Séoul.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page