Go to Contents Go to Navigation

Le président de l'Assemblée met en garde contre le scepticisme sur la dénucléarisation du Nord

Actualités 09.04.2019 à 15h43
Le président de l'Assemblée nationale Moon Hee-sang. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 09 avr. (Yonhap) -- Le président de l'Assemblée nationale, Moon Hee-sang, a mis en garde contre le scepticisme persistant vis-à-vis de la dénucléarisation de la Corée du Nord, en soulignant qu'il s'agit d'un processus nécessitant une confiance mutuelle et la patience.

Dans un discours prononcé à la quatrième édition d'un forum sur la sécurité de l'alliance Corée du Sud-Etats-Unis à Séoul, Moon a également indiqué que, face aux lourdes sanctions internationales, le régime communiste souhaitant reconstruire son économie n'a pas d'autre option que de renoncer à son programme nucléaire.

«Nous devons arrêter de stigmatiser la Corée du Nord comme un pays à qui nous ne pouvons pas faire confiance ou avec qui nous ne pouvons pas nous engager, ainsi que les perceptions négatives à son égard», a dit Moon.

«Au lieu de dire que le Nord n'abandonnera jamais son programme nucléaire, nous devons créer un environnement diplomatique dans lequel le régime nord-coréen sera forcé à renoncer à son nucléaire», a-t-il ajouté.

Le président de l'Assemblée nationale a également mis l'accent sur l'établissement de la confiance entre Washington et Pyongyang, considéré comme un facteur crucial sur le chemin du désarmement nucléaire du régime communiste.

«(Les deux parties) n'ont pas encore réglé l'accord global sur les enjeux de la déclaration du programme nucléaire (de la Corée du Nord) et du démantèlement des installation nucléaires à cause du manque de confiance», a dit Moon.

Ce dernier a également attiré l'attention sur le sentiment d'urgence du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, confronté aux difficultés économiques subies par son peuple, dont le soutien continu est essentiel pour garder la légitimité politique de l'héritier de la troisième génération.

«En tant que dirigeant, Kim se trouve confronté à une situation désespérée où il doit prendre la responsabilité afin d'assurer la subsistance de son peuple», a poursuivi Moon. «Du point de vue du Nord, la seule option possible est d'abandonner le nucléaire et de suivre le chemin de la paix sur la péninsule coréenne.»

Moon a souligné de plus que la dénucléarisation complète de la péninsule ne garantit pas seulement la sécurité du régime mais aussi la croissance économique.

«Je pense que ce processus engagera de larges soutiens et coopérations de la communauté internationale, y compris la Corée du Sud et les Etats-Unis, pour l'essor et le développement de l'économie nord-coréenne», a-t-il dit.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page