Go to Contents Go to Navigation

Le négociateur en chef nord-coréen apparaît à une réunion du Parti

Actualités 10.04.2019 à 14h55

SEOUL, 10 avr. (Yonhap) -- Le négociateur nucléaire en chef nord-coréen, Kim Yong-chol, était présent hier lors d'une réunion du bureau politique du Comité central du Parti du travail, montrant qu'il a maintenu son rang dans le pays communiste malgré la rupture du sommet avec Washington en février dernier.

Kim, vice-président du Comité, était parmi les hauts responsables lors d'une session élargie tenue mardi sur une photo diffusée le lendemain par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Il y avait des spéculations selon lesquelles Kim aurait subi des mesures disciplinaires après que le sommet entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à Hanoï a échoué en raison de divergences sur les mesures de dénucléarisation de Pyongyang et la levée des sanctions par Washington.

Comme Kim Yong-chol a dirigé les négociations avec le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo sur des points sensibles, avaient émergé des rumeurs affirmant qu'il aurait assumé la responsabilité de l'échec du sommet.

Au Vietnam, le dirigeant nord-coréen avait demandé la levée des sanctions par Washington pour accélérer son dynamisme pour le développement économique.

Concernant le manque de progrès dans les discussions nucléaires avec Washington, la vice-ministre nord-coréenne des Affaires étrangères Choe Son-hui a menacé le mois dernier de suspendre les négociations.

L'apparition du principal négociateur nucléaire à la réunion du Parti suggère que le leader nord-coréen n'a pas grandement changé son équipe chargé des négociations sur la dénucléarisation.

Sa sœur cadette, Kim Yo-jong, a assisté également à la réunion, un signe qui montre sa position dans les hauts rangs du Parti. Elle a été élue le mois dernier députée à l'Assemblée populaire suprême (APS), qui entérine sans discussion les décisions prises par les organisations plus puissantes.

Pak Kwang-ho, vice-président du Comité central du Parti, était aussi présent à la réunion, balayant les rumeurs sur des problèmes de santé. Il était hors des yeux du public depuis le début de novembre dernier, suscitant des spéculations selon lesquelles il serait malade.

Kim Yong-chol et Pak Kwang-ho, vice-présidents du Comité central du Parti du travail, assistent à une réunion du bureau politique tenue le mardi 9 avril 2019, respectivement dans les cercles rouges à droite et à gauche. (KCNA=Yonhap) (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
(KCNA=Yonhap) (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page