Go to Contents Go to Navigation

Les Corées et le Japon discutent officieusement de l'appellation de la mer de l'Est

International 11.04.2019 à 20h43

SEOUL, 11 avr. (Yonhap) -- Les deux Corées, le Japon et d'autres pays concernés ont tenu cette semaine à Londres des discussions non officielles sur l'appellation de la mer située entre la péninsule coréenne et le Japon, a fait savoir ce jeudi le ministère des Affaires étrangères.

Mathias Jonas, secrétaire-général de l'Organisation hydrographique internationale (OHI), a présidé les pourparlers organisés mardi entre des participants des Corées, du Japon, des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne.

Séoul veut désigner cette mer comme «mer de l'Est» en plus de «mer du Japon», en attente d'un accord avec le Japon, avant l'assemblée de l'OHI de l'an prochain, pour laquelle les pays ont été priés de rapporter les résultats de leurs discussions.

Kim In-chul, porte-parole du ministère, a dit que les participants ont abordé le futur de «Limites des Océans et des Mers», aussi connu sous le nom de «S-23», une publication de l'OHI utilisée comme standard pour la production de cartes. La publication utilise actuellement la désignation «mer du Japon» pour le bras de mer concerné.

«(Les participants) ont échangé leurs points de vue sur le futur de S-23 de manière exhaustive et candide», a dit le porte-parole dans un point de presse.

Séoul estime que les deux noms devraient figurer sur les cartes, le nom de mer de l'Est étant le plus ancien, tandis que celui de mer du Japon a été popularisé suite à la colonisation de la Corée par le Japon entre 1910 et 1945.

L'OHI a cherché à mettre à jour la troisième et actuelle édition de S-23, adoptée en 1953, mais n'a pu le faire à cause de différends entre les nations.

Conférence de l'Organisation hydrographique internationale à Monaco en 2012.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page