Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Moon prêt à rencontrer Kim Jong-un au plus tôt et n'importe où

Actualités 15.04.2019 à 17h38
Le président Moon Jae-in prend la parole le lundi 15 avril 2019 à Cheong Wa Dae lors d'une réunion avec ses conseillers.

SEOUL, 15 avr. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a fait part ce lundi de son souhait de rencontrer à nouveau le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un le plus rapidement possible en accueillant favorablement le dernier message de Kim sur les négociations de dénucléarisation.

Moon a souligné que le lieu et le format d'un quatrième sommet avec Kim n'étaient pas importants comme il cherche des «discussions concrètes et substantielles» sur les moyens de produire des «fruits» allant au-delà de ceux des deux sommets Corée du Nord-Etats-Unis.

«Il est désormais temps de préparer et d'aller de l'avant vers le sommet Sud-Nord sérieusement», a déclaré Moon lors d'une réunion avec ses conseillers.

Il a ajouté qu'«aussitôt que les conditions auront été réunies en Corée du Nord, j'espère que les deux Corées tiendront un autre sommet sans s'attacher au lieu ni au format».

Il s'agissait de son premier message officiel sur Pyongyang depuis son sommet avec Trump à la Maison-Blanche.

Ces propos sont aussi intervenus après que Kim a prononcé la semaine dernière devant l'Assemblée populaire suprême (APS) un discours dans lequel il a exhorté les Etats-Unis à changer de voie pour poursuivre les négociations de dénucléarisation.

Kim a déclaré qu'il attendrait «avec patience» jusqu'à la fin de cette année en soulignant que Pyongyang ne cédera pas du tout.

Moon a estimé que la déclaration de Kim a montré sa volonté de poursuivre le dialogue.

«Comme je l'ai fait jusqu'à présent, je déploierai tous les efforts de sorte à ce qu'un autre sommet Sud-Nord devienne un tremplin qui créera une opportunité et un résultat plus importants», a promis Moon.

Moon envisagerait d'envoyer un émissaire spécial à Pyongyang dans un avenir proche afin de préparer un éventuel nouveau sommet intercoréen.

Le dirigeant nord-coréen a appelé ce week-end la Corée du Sud à prendre parti pour la Corée du Nord en tant que «parti concerné», plutôt que de vouloir jouer le rôle de «médiateur ou entremetteur».

Moon n'a pas abordé la question de l'émissaire spécial au début de la réunion, qui était ouverte à la presse.

Les critiques du Parti Liberté Corée (PLC), le principal parti de l'opposition, de la stratégie adoptée par l'administration Moon quant à la Corée du Nord ne faiblissent pas. «(Le président Moon) doit devenir un président qui protège la sécurité et les intérêts du peuple, pas quelqu'un qui soutienne les intérêts du régime nord-coréen», a déclaré la députée Na Kyung-won, chef du PLC à l'Assemblée nationale.

(LEAD) Moon prêt à rencontrer Kim Jong-un au plus tôt et n'importe où - 2

lsr@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page