Go to Contents Go to Navigation

Séoul va miser sur l'industrie du démantèlement des centrales nucléaires

Actualités 17.04.2019 à 14h15
La centrale nucléaire Kori, située à la ville portuaire de Busan, dans le sud de la Corée du Sud. ⓒ Ulsan Broadcasting Corporation

SEOUL, 17 avr. (Yonhap) -- Le gouvernement a dévoilé mercredi un plan directeur pour développer l'industrie du démantèlement des réacteurs nucléaires avec l'objectif de se classer dans le Top 5 mondial en la matière d'ici à 2035.

Le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie a annoncé que la Corée du Sud souhaitait s'emparer de 10% des projets de démantèlement nucléaire sur le marché mondial en tirant profit de son projet de sortir de l'énergie nucléaire pour acquérir le savoir-faire et les technologies nécessaires. Cela pourrait apporter un nouveau moteur de croissance pour l'industrie énergétique du pays, selon le ministère.

La Corée du Sud a mis en avant un plan de sortie du nucléaire qui consiste à abandonner progressivement les centrales nucléaires pour se tourner vers les énergies renouvelables.

Dans le cadre de ce plan, la Corée du Sud réduira le nombre de ses centrales nucléaires à 14 à l'horizon de 2038, contre 24 actuellement. En contrepartie, Séoul augmentera la proportion des sources énergétiques renouvelables dans son portefeuille jusqu'à 20% d'ici 2030, contre 7% pour le moment.

Le ministère a souligné que le démantèlement prévu du réacteur Kori-1 aiderait la Corée du Sud à acquérir les capacités technologiques nécessaires pour pénétrer plus profondément dans cette industrie. Kori-1, situé en banlieue nord de la ville portuaire de Busan, a été mis à l'arrêt officiellement le 19 juin 2017, après 40 ans d'exploitation commerciale.

«Etant donné que le nombre de centrales obsolètes vouées à la fermeture augmentera à partir du milieu des années 2020, il est nécessaire pour nous de considérer le démantèlement de Kori-1 comme une opportunité de se doter de capacités technologiques et de créer un nouvel écosystème industriel en vue de pénétrer les marchés internationaux», a dit le ministère.

Dans le cadre du plan directeur, le ministère inaugurera des centres de recherche dans les régions du sud-est du pays pour surveiller le processus de démolition des réacteurs nucléaires au deuxième semestre de 2021.

Le ministère mènera aussi des projets d'investissement majeurs avec le secteur privé avant 2022 et prendra des mesures pour profiter du plein essor de l'industrie de démantèlement.

Les investissements se focaliseront principalement sur la recherche de moyens pour manipuler en sécurité les déchets nucléaires et sur le développement d'équipements essentiels pour ce processus.

Le gouvernement envisage également d'apporter une nouvelle formation aux experts du secteur de l'énergie nucléaire afin de les préparer à la demande en évolution continue du marché ainsi que d'aider financièrement les compagnies concernées pour la transition vers l'industrie du démantèlement nucléaire en allouant une somme de 50 milliards de wons (43,9 millions de dollars).

En prouvant ses capacités à travers le projet de démantèlement du réacteur Kori-1, la Corée du Sud compte nouer des partenariats avec les pays avancés dans le domaine pour des projets dans d'autres pays d'ici la fin des années 2020, et avec le but final de remporter indépendamment des contrats avant la fin des années 2030.

Le ministère va également promouvoir des systèmes liés au démantèlement des centrales nucléaires en sécurité et en transparence.

«(A travers les projets de démantèlement, le gouvernement) envisage de créer des opportunités d'affaires pour les entreprises dans l'industrie de l'énergie nucléaire et cherche à revitaliser l'économie des régions à proximité des centrales nucléaires», a dit le ministre Sung Yun-mo.

Le marché sud-coréen du démantèlement nucléaire est estimé à 22.500 milliards de wons avec une perspective de pleine croissance qui débutera vers la fin des années 2020. Le marché mondial est quant à lui estimé à 549.000 milliards de wons, a dit le ministère.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page