Go to Contents Go to Navigation

Ouverture annulée pour le premier hôpital à but lucratif en Corée

Actualités 17.04.2019 à 15h38
Le gouverneur de la province de Jeju, Won Hee-ryong, annonce l'annulation de l'autorisation d'ouverture du premier hôpital privé à but lucratif en Corée du Sud, le mercredi 17 avril 2019 au bâtiment du gouvernement provincial.

JEJU, 17 avr. (Yonhap) -- Le gouvernement provincial de Jeju a invalidé mercredi l'autorisation d'ouverture de l'hôpital international Greenland, le premier établissement médical à but lucratif en Corée du Sud, car le centre médical a dépassé la date limite pour le lancement de ses opérations.

Le groupe Greenland, basé à Shanghai, a demandé récemment un prolongement de la date limite, fixée initialement au 4 mars, pour l'ouverture de l'hôpital international Greenland sur l'île méridionale de Jeju.

Le gouvernement provincial a décidé d'annuler son autorisation conditionnelle pour l'ouverture du centre médical après avoir examiné les résultats d'une audience publique à la demande d'un groupe de professionnels, a annoncé le gouverneur de Jeju, Won Hee-ryong, lors d'une conférence de presse.

«Nous n'avons pas reçu de raisons adéquates pour lesquelles les opérations de l'hôpital ont été retardées depuis qu'il a obtenu le permis conditionnel de notre part», a-t-il ajouté. L'invalidation de l'autorisation est survenue aujourd'hui après que le gouvernement provincial a organisé une audience le 26 mars suite au franchissement par le groupe chinois de la date limite, définie par la loi médicale. Ensuite, les résultats de l'audience ont été soumis au gouvernement provincial.

L'hôpital international Greenland avait reçu le 5 décembre 2018 une licence sous condition pour devenir le premier hôpital à but lucratif du pays, mettant fin à une controverse de 16 ans sur la proposition d'introduire des institutions médicales gérées par des investisseurs.

Ce permis avait été accordé à la condition que l'hôpital traite seulement des patients étrangers. Pourtant, le groupe chinois a fortement contesté l'interdiction de traiter des patients sud-coréens, en affirmant qu'il est illégal que le gouvernement de Jeju limite l'offre de services en excluant les locaux.

Dans ce contexte, l'établissement médical chinois a ralenti l'ouverture de ses portes, et ce malgré la date butoir du 4 mars selon la loi médicale sud-coréenne.

Le gouvernement local avait déclaré plus tôt que «selon l'approbation conditionnelle, un temps suffisant pour les préparations a été donné pour trois mois. Cependant, l'hôpital international Greenland a échoué à entamer les opérations avant la date limite. Conformément à la loi médicale actuelle, le gouvernement mettra en place les procédures d'audience pour annuler le permis».

Les hôpitaux à but lucratif en Corée du Sud sont des établissements médicaux qui combinent des capitaux étrangers et des ressources médicales locales et qui offrent des services médicaux globaux aux patients étrangers.

L'hôpital avait embauché 134 travailleurs médicaux, dont neuf médecins, 28 infirmiers, 10 infirmiers auxiliaires et 18 coordinateurs internationaux jusqu'en août 2017, lorsqu'il avait demandé un permis au gouvernement provincial.

Comme l'ouverture de l'hôpital a été reportée de plus d'un an, l'ensemble des neuf médecins de la chirurgie esthétique, de la dermatologie, de la médecine interne et des départements de médecine familiale sont partis ailleurs.

Le ministère de la Santé et des Affaires sociales, qui définit les politiques sur les services médicaux, a dit que l'administration Moon Jae-in n'envisageait pas de permettre aux hôpitaux à caractère lucratif d'aller plus loin.

«L'hôpital à but lucratif était une autorisation exceptionnelle qui reflétait une caractéristique particulière de Jeju et les lois uniques de l'île qui donnent plus d'autonomie aux administrateurs locaux dans certains domaines», a indiqué un officiel du ministère. Il a souligné que la position actuelle du gouvernement était de renforcer la nature publique des soins de santé destinés à ses citoyens.

Vue de l'hôpital international Greenland sur l'île de Jeju. (Photo d'archives Yonhap)

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page