Go to Contents Go to Navigation

Les pourparlers Washington-Pyongyang pourraient reprendre en mai ou juin avec la visite de Trump au Japon

Actualités 17.04.2019 à 20h37

SEOUL, 17 avr. (Yonhap) -- Les visites prévues du président américain Donald Trump au Japon au cours des prochains mois pourraient conduire à la reprise des pourparlers entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, a déclaré ce mercredi un conseiller spécial du président Moon Jae-in.

Moon Chung-in, conseiller présidentiel spécial pour l'unification, les affaires étrangères et de sécurité, a fait la remarque lors d'un forum sur les relations intercoréennes à Séoul. Il s'est dit optimiste quant à la poursuite des négociations nucléaires en dépit de l'impasse actuelle.

«Quand Trump visitera le Japon en mai et juin, il visitera peut-être également la Corée du Sud, et si c'est le cas, je pense que des pourparlers entre les Etats-Unis et la Corée du Nord seront également possibles», a-t-il dit sans élaborer.

Trump devrait effectuer une visite d'Etat au Japon le mois prochain, ce qui ferait de lui le premier dignitaire étranger à rencontrer le nouvel empereur du pays. Il reviendrait ensuite en juin au Japon pour le sommet du groupe des 20 à Osaka.

«Il est vrai que des incertitudes se profilent depuis le sommet de Hanoï et que nous sommes dans une situation difficile par rapport aux objectifs de construire un régime de paix, de maintenir l'alliance américano-sud-coréenne et de parvenir à la dénucléarisation», a déclaré le conseiller. «Toutefois, je continue de penser que quand l'on veut, on peut.»

Plus tôt cette semaine, le président sud-coréen a proposé de tenir un quatrième sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un dans le but de faire avancer les pourparlers de dénucléarisation, actuellement au point mort.

Les négociations entre Washington et Pyongyang ont peu progressé après que le deuxième sommet entre Trump et Kim a pris fin sans accord à Hanoï en février.

Soulignant l'importance d'un dialogue continu, Moon a dit vouloir rencontrer Kim quel que soit le lieu ou le format des discussions, dès que le Nord sera prêt.

Moon Chung-in (à gauche), conseiller spécial du président Moon Jae-in, à Séoul ce mercredi 17 avril 2019.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page