Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) La BOK abaisse sa prévision de croissance 2019 à 2,5%

Actualités 18.04.2019 à 16h02
Le chef de la Banque de Corée (BOK) Lee Ju-yeol prend la parole le jeudi 18 avril 2019 lors de la conférence de presse sur le taux d'intérêt directeur à Séoul.

SEOUL, 18 avr. (Yonhap) -- Le chef de la Banque de Corée (BOK), Lee Ju-yeol, a annoncé jeudi que la BOK n'envisageait pas une baisse du taux d'intérêt directeur en raison d'une prévision d'amélioration des exportations et de la consommation au second semestre de cette année.

La BOK a cependant revu à la baisse sa prévision de croissance pour cette année comme les exportations et les investissements dans les moyens de production pourraient être légèrement en dessous des prévisions.

«Nous n'examinons pas une baisse du taux directeur parce que la politique monétaire actuelle est accommodante», a dit Lee après que la BOK a abaissé sa prévision de croissance 2019 à 2,5% après 2,6% prévu en janvier.

La banque centrale a conservé le taux d'intérêt directeur au niveau de 1,75% pour le sixième mois consécutif.

«A propos de l'avenir, il est prévisible que la croissance rebondira progressivement, avec l'expansion des dépenses budgétaires et la légère reprise des exportations et investissements», a dit Lee.

S'agissant de l'année prochaine, la BOK a conservé sa prévision de croissance précédente de 2,6%.

La quatrième économie d'Asie a enregistré une croissance de 2,7% en 2018, une baisse par rapport à 3,1% de l'année précédente.

La dernière prévision annuelle est inférieure à l'objectif de croissance du ministère de l'Economie et des Finances, se situant entre 2,6 et 2,7% et à la prédiction du Fonds monétaire international (FMI) de 2,6%.

La BOK a également diminué son objectif d'inflation de 1,4% à 1,1%.

Lee a expliqué que les exportations et les investissements dans les moyens de production au premier trimestre ont été moins dynamiques que prévu.

Plus tôt ce matin, la banque centrale coréenne a maintenu son taux directeur au même niveau comme l'économie sud-coréenne, tributaire des exportations, est confrontée au ralentissement des exportations lié aux tensions commerciales internationales.

La BOK a mentionné dans un communiqué que «le rythme de la croissance économique locale s'est quelque peu modéré alors que la croissance de la consommation s'est ralentie temporairement, les investissements dans les moyens de production et la construction continuent à subir des ajustements et la croissance des exportations poursuit son ralentissement».

De surcroît, «la mauvaise situation de l'emploi s'est apaisée partiellement avec l'augmentation du nombre de personnes employées.»

Entre-temps, le gouvernement projette de présenter un budget supplémentaire de moins de 7.000 milliards de wons (6,1 milliards de dollars) afin de doper la demande intérieure et créer des emplois.

Le ministre de l'Economie Hong Nam-ki a dit que le niveau du budget supplémentaire n'a pas encore été confirmé mais que le montant «ne devrait pas dépasser 7.000 milliards de wons».

Le gouvernement envisage de déposer ce mois-ci un projet de loi pour le budget supplémentaire à l'Assemblée nationale dans un contexte où la baisse de la croissance menace les conditions économiques qui se dégradent à l'intérieur comme à l'extérieur du pays.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page