Go to Contents Go to Navigation

Amélioration de la liberté de la presse en Corée du Sud, selon Reporters sans frontières

National 18.04.2019 à 17h15
Le classement mondial de la liberté de la presse 2019. ⓒ Reporters sans frontières
ⓒ Reporters sans frontières

SEOUL, 18 avr. (Yonhap) -- La Corée du Sud a vu son classement mondial pour la liberté de la presse légèrement s'améliorer en 2019, en se positionnant au 41e rang après avoir été 43e en 2018, selon une enquête réalisée sur 180 pays par Reporters sans frontières (RSF), une organisation qui défend la liberté de la presse.

D'après les résultats publiés jeudi sur le site Web de l'organisation, le classement de la Corée du Sud est en constante augmentation suite à un grand bond de 20 places entre 2017 et 2018, de la 63e à la 43e place.

La Corée du Sud a même dépassé l'année dernière les Etats-Unis. Ceux-ci se sont classés au 48e rang, en perdant trois places par rapport à l'année précédente et le Japon s'est retrouvé au 67e rang et la Chine au 177e rang. La Norvège, la Finlande et la Suède ont été les trois premiers dans cet ordre.

En ce qui concerne l'amélioration du classement de la Corée du Sud, RSF a constaté que le pays a changé depuis l'investiture du président Moon Jae-in, ancien défenseur des droits de l'Homme.

Les médias ont aussi joué un rôle important entre 2014 et 2016 en révélant des scandales autour de l'ancienne présidente Park Geun-hye qui l'ont menée jusqu'à sa destitution, selon l'organisation.

Elle a toutefois exhorté à une réforme structurelle dans le secteur des médias pour améliorer davantage la liberté de la presse.

Quant à la Corée du Nord, toujours dans le peloton de queue, elle a gagné une place pour se retrouver au 179e rang, grâce à une petite ouverture à l'image des sommets avec les Etats-Unis.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page