Go to Contents Go to Navigation

Tir d'essai du Nord : pas un missile balistique, selon chef de la défense américaine

Actualités 19.04.2019 à 10h18
Le secrétaire américain à la Défense par intérim Patrick Shanahan ⓒ Mike Theiler/UPI

WASHINGTON, 18 avr. (Yonhap) -- Le tir d'essai effectué par la Corée du Nord cette semaine ne concernait pas un missile balistique, a dit jeudi le secrétaire à la Défense par intérim des Etats-Unis, Patrick Shanahan, quelques heures après que Pyongyang a annoncé le lancement.

Le tir de ce que le Nord appelle une nouvelle «arme tactique guidée» a été réalisé mercredi sous la supervision du dirigeant Kim Jong-un, selon un média officiel du régime nord-coréen.

Les analystes le considèrent comme une enchère de Pyongyang pour renforcer son influence dans les négociations actuellement dans l'impasse avec Washington sur le démantèlement du programme d'armes nucléaires de la Corée du Nord en échange d'une levée des sanctions imposées contre le régime communiste par les Etats-Unis.

«Je ne vais pas entrer dans les détails, mais d'après la façon dont je le décris, il ne s'agit pas d'un missile balistique», a dit Shanahan aux journalistes au Pentagone, à Washington, lors d'une rencontre avec son homologue albanais. «Aussi, il n'y a pas de changement de notre position ou de nos opérations.»

La Corée du Nord s'est abstenue de mener des tests de missile balistique ou nucléaire depuis la fin de 2017 pour une diplomatie de haut niveau avec les Etats-Unis.

Lors de leur deuxième sommet à Hanoï en février, le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un ne sont pas parvenus à trouver un accord du fait du point de vue différent sur l'étendue de la dénucléarisation du Nord et de l'allégement des sanctions des Etats-Unis.

Le mois dernier, la vice-ministre nord-coréenne des Affaires étrangères Choe Son-hui a menacé d'abandonner les négociations en disant que le régime n'a pas l'intention de céder aux demandes de «gangster» des Etats-Unis.

Elle a également dit que Kim déciderait bientôt s'il poursuivrait le dialogue et maintiendrait son moratoire sur les tests nucléaires et balistiques.

Shanahan a reçu une question pour savoir quel message semble vouloir envoyer la Corée du Nord auprès des Etats-Unis à travers le test d'arme et la demande de remplacement du secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo par un négociateur «plus mûr».

«Je voudrais vous donner une réponse après avoir mûrement réfléchi par rapport à tous ces messages», a répondu Shanahan. «Néanmoins, ce que je voudrais dire, c'est qu'en général, dans les premières 24 heures, vous souhaitez examiner les informations.»

«Le test ou le lancement, quel que soit le mot avec lequel vous le décrivez, il ne s'agit pas de missile balistique», a-t-il poursuivi avec un ton prudent. «Alors, je pense que c'est une déclaration en elle-même.»

«Si vous compilez tous les autres messages, vous pourrez tirer différentes conclusions», a-t-il dit. «Je voudrais vous demander de nous laisser examiner les informations que nous avons collectées et formuler ensuite ce qu'est le vrai message. Vous pourrez interpréter un tas de choses. Je ne me précipiterai pas pour le jugement.»

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page