Go to Contents Go to Navigation

Les dirigeants sud-coréen et kazakh conviennent de renforcer les liens bilatéraux

National 22.04.2019 à 16h49
Le président Moon Jae-in et son homologue kazakh Kassym-Jomart Tokaïev tiennent un sommet, le lundi 22 avril 2019, au palais présidentiel à Noursoultan.

NOURSOULTAN, 22 avr. (Yonhap) -- La Corée du Sud et le Kazakhstan renforceront leurs liens économiques en développant de nouveaux domaines de coopération, ce qui leur permettra également de se préparer ensemble à la quatrième révolution industrielle, ont déclaré lundi les dirigeants des deux pays lors de leur premier sommet.

Le président sud-coréen Moon Jae-in et son homologue kazakh Kassym-Jomart Tokaïev ont indiqué que les relations bilatérales s'élargissaient progressivement depuis l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays en 1992.

«De plus, ils ont noté que le commerce entre les deux pays s'est établi à 2,2 milliards de dollars l'année dernière, soit une multiplication par 220 par rapport à 1992, et que le nombre de visiteurs entre les pays ont atteint le niveau record de 90.000», a fait savoir Cheong Wa Dae lors d'une conférence de presse.

Tokaïev a remercié Moon d'être venu dans son pays à cette période importante de transition politique, a ajouté le bureau présidentiel sud-coréen.

Le président kazakh est entré en fonction à la fin du mois dernier lorsque le premier président du pays, Noursoultan Nazarbaïev, a démissionné. La rencontre de lundi a été le premier sommet Corée du Sud-Kazakhstan depuis la prise de fonction du président sud-coréen en mai 2017. Ce dernier est arrivé dimanche au Kazakhstan pour une visite d'Etat de trois jours.

Moon a exprimé son souhait de renforcement de la coopération avec le pays d'Asie centrale, en expliquant que sa nouvelle politique Nord cherche à booster l'économie sud-coréenne et la coopération diplomatique avec ses voisins asiatiques et eurasiatiques, dont la Russie.

Les dirigeants ont salué le nouvel accord signé peu après la rencontre entre ministres du Commerce des deux pays, un accord qui appelle à un «vent frais» pour une coopération fraîche.

«En saluant la signature du nouveau programme de coopération "Vent frais" visant à élargir l'éventail de la coopération entre les deux pays, les deux dirigeants ont exprimé leur souhait que la coopération soit diversifiée dans des secteurs comme les douanes, les infrastructures, la santé, les soins médicaux, le tourisme et les activités commerciales de petite et moyenne tailles», a dit Cheong Wa Dae.

L'accord pour une coopération fraîche fait partie des 20 nouveaux accords signés en marge du sommet, qui comprennent aussi un traité d'extradition.

Les deux hommes ont appelé à des efforts particuliers pour faire face ensemble à la quatrième révolution industrielle, incluant le développement conjoint de nouveaux secteurs industriels avancés comme les TIC, la 5G et l'Internet des objets.

En outre, ils sont convenus de développer les échanges humains entre les deux pays, en désignant l'année 2022 comme l'année des échanges culturels qui marquera également le 30e anniversaire de l'établissement de leurs relations diplomatiques bilatérales.

Moon a demandé le soutien du Kazakhstan à ses efforts visant à dénucléariser la péninsule coréenne. Tokaïev a répondu que son pays soutenait fortement le processus de paix et continuerait à apporter de l'aide de toutes les manières possibles.

Le président kazakh a décoré plus tard Moon de l'ordre Dostyk (ou ordre de l'amitié) de premier degré, la plus haute distinction kazakhe décernée à un dirigeant étranger pour sa contribution à la paix, à l'amitié et à la coopération.

Moon terminera demain sa visite d'Etat au Kazakhstan et sa tournée de huit jours dans trois pays de l'Asie centrale qui l'a amené aussi au Turkménistan et en Ouzbékistan.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page