Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Le dirigeant nord-coréen a pris la direction de la Russie

Corée du Nord 24.04.2019 à 08h58
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un avant son départ le mercredi 24 avril 2019 en direction de la Russie pour un sommet avec son homologue Vladimir Poutine. Photo publiée par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) sur son site Web. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un passe en revue la garde d'honneur avant son départ vers la Russie à l'aube du mercredi 24 avril 2019 pour un sommet Corée du Nord-Russie. Photo publiée par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

SEOUL, 24 avr. (Yonhap) -- Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un est parti ce mercredi matin à bord d'un train spécial en direction de la Russie pour un sommet avec le président Vladimir Poutine, a annoncé l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). Cette dernière n'a pas précisé d'où est parti le train, ni la destination.

Le Kremlin avait révélé plus tôt qu'un sommet Corée du Nord-Russie aurait lieu jeudi à la ville de Vladivostok, dans l'Extrême-Orient russe. Si le train est parti de Pyongyang, la durée du trajet jusqu'à Vladivostok sera d'au moins 20 heures.

Le train de Kim empruntera probablement la voie reliant la ville de Rason, dans le nord-est de la Corée, à celle de Khassan, ville frontalière russe. Selon un média russe, Kim arrivera à Vladivostok en fin de journée et y séjournera jusqu'à vendredi.

Selon la KCNA, le leader nord-coréen est accompagné de hauts officiels, dont Kim Phyong-hae, O Su-yong, Ri Yong-ho, Ri Yong-gil et Choe Son-hui. L'agence officielle n'a pas mentionné si la Première dame Ri Sol-ju était à bord.

Hier, la KCNA avait rapporté que Kim effectuerait «bientôt» une visite en Russie pour des pourparlers avec Poutine, mais sans donner de plus amples détails sur la date et le lieu de la rencontre.

Le dernier sommet entre leaders des deux pays a eu lieu il y a huit ans, entre Kim Jong-il, père de l'actuel dirigeant nord-coréen, et le président russe de l'époque, Dmitri Medvedev.

Il s'agit également du premier voyage à l'étranger de Kim depuis son sommet avec le président américain Donald Trump fin février à Hanoï. Au Vietnam, les deux hommes ne sont pas parvenus à trouver d'accord sur la dénucléarisation de la Corée du Nord et la levée des sanctions des Etats-Unis.

La situation étant bloquée depuis le sommet de Hanoï, la Corée du Nord a intensifié ses efforts diplomatiques vis-à-vis de ses voisins, notamment la Russie et la Chine. Des experts estiment que Pyongyang cherche à gagner le soutien de ses traditionnels alliés pour ses négociations avec Washington.

Le Kremlin a indiqué que la dénucléarisation de la péninsule coréenne figurerait à l'ordre du jour du sommet. Des observateurs prévoient que Kim et Poutine parleront également de coopération économique bilatérale.

xb@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page