Go to Contents Go to Navigation

La KCNA rapporte l'arrivée de Kim Jong-un à Vladivostok

Corée du Nord 25.04.2019 à 08h43
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un devant la gare de Vladivostok avec de hauts officiels russes. ⓒ Gouvernement du kraï du Primorié

SEOUL, 25 avr. (Yonhap) -- L'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a rapporté ce jeudi l'arrivée du dirigeant Kim Jong-un en Russie pour son premier sommet avec le président russe Vladimir Poutine.

Ce rapport est survenu le lendemain de l'arrivée de Kim en train à la ville de Vladivostok. Celui-ci prévoit de tenir aujourd'hui un sommet avec Poutine.

«A 18h heure locale, un train privé avec le leader suprême Kim Jong-un à bord est entré en gare», a déclaré la KCNA. «Il y a eu une cérémonie pour l'accueil du leader suprême Kim Jong-un dans la fédération de Russie.»

La KCNA a ajouté que Kim a été accueilli par de hauts officiels russes, dont le ministre du Développement de l'Extrême-Orient et du pôle Nord, Alexandre Kozlov, et le vice-ministre des Affaires étrangères, Igor Morgoulov.

Cependant, elle n'a pas rapporté de déclarations faites par Kim et n'a pas non plus fourni de détails comme le lieu du sommet avec Poutine et les sujets de leurs futures discussions.

Le Kremlin a confirmé que le sommet se tiendrait aujourd'hui à Vladivostok et que le sujet principal du sommet serait les moyens de sortir de l'impasse où se trouvent les discussions sur le nucléaire nord-coréen.

Le voyage à Vladivostok est le premier de Kim à l'étranger depuis son deuxième sommet avec le président américain Donald Trump à Hanoï en février, qui a échoué à cause de divergences d'opinions sur l'étendue du désarmement nucléaire de Pyongyang et la levée des sanctions par Washington.

La Corée du Nord cherche à renforcer actuellement ses liens diplomatiques avec la Chine et la Russie après le sommet sans accord. L'objectif serait de demander leur soutien pour les futures négociations sur la dénucléarisation avec les Etats-Unis.

Le sommet Kim-Poutine sera la première rencontre entre les dirigeants des deux pays en huit ans après que Kim Jong-il, père de Kim Jong-un et dirigeant précédent du régime, a rencontré en 2011 le président russe de l'époque, Dmitri Medvedev.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page