Go to Contents Go to Navigation

Séoul et Washington promettent des efforts pour le transfert de l'OPCON

National 25.04.2019 à 10h53
(Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 25 avr. (Yonhap) -- La Corée du Sud et les Etats-Unis sont convenus de poursuivre leurs efforts concertés pour mettre pleinement en œuvre l'accord militaire intercoréen signé l'année dernière et accélérer le transfert du contrôle opérationnel en temps de guerre (OPCON), a annoncé jeudi le ministère de la Défense à Séoul.

Cette annonce a été faite dans le cadre de la 15e édition du Dialogue de défense intégrée Corée-Etats-Unis (KIDD) qui s'est déroulée mardi et mercredi (heure américaine) à Washington.

En estimant que l'Accord militaire global (CMA) entre Séoul et Pyongyang a contribué à apaiser les tensions et établir la confiance sur la péninsule coréenne, les deux parties ont promis de continuer à communiquer et coopérer pour l'application du CMA en maintenant un état de préparation ferme.

Cet accord, qui a été conclu durant le troisième sommet entre le président Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, s'est traduit par la construction de la confiance et une série de mesures de contrôle d'armes dans un cadre plus large afin d'arrêter les actes hostiles réciproques.

La Corée du Sud et les Etats-Unis ont également confirmé les «progrès significatifs» dans les préparations pour le transfert de l'OPCON de Washington à Séoul, favorisant les efforts conjoints pour réunir les conditions nécessaires pour y parvenir dans un délai court.

En indiquant que l'alliance Corée du Sud-Etats-Unis constitue le pivot de la paix et de la sécurité sur la péninsule coréenne et dans l'Asie du Nord-Est, les alliés se sont aussi accordés à approfondir la coopération dans divers domaines, tels que l'industrie de la défense, le cyberspace et l'industrie spatiale, selon le ministère.

Chung Suk-hwan, vice-ministre de la Défense pour les politiques, a représenté la Corée du Sud et David Helvey, vice-secrétaire adjoint à la Défense pour les affaires de sécurité de l'Indo-Pacifique, a dirigé la délégation américaine.

Les deux parties projettent de tenir une autre réunion au deuxième semestre de cette année à Séoul, a ajouté le ministère.

Lancé en 2011, le KIDD sert de point de rencontre des deux alliés pour discuter des questions globales relatives à la défense en intégrant une série de mécanismes consultatifs, comme le Comité des politiques de dissuasion élargie (EDPC) et l'Initiative en matière de politique de sécurité (SPI).

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page