Go to Contents Go to Navigation

Un autre sommet intercoréen est nécessaire, selon le ministre de l'Unification

National 25.04.2019 à 11h37
Le ministre de l'Unification Kim Yeon-chul prononce un discours de félicitations le mercredi 24 avril 2019, à la mairie de Séoul, lors d'un séminaire tenu à l'approche du premier anniversaire de la déclaration de Panmunjom.

SEOUL, 25 avr. (Yonhap) -- Le ministre de l'Unification Kim Yeon-chul a déclaré jeudi qu'un autre sommet entre les dirigeants des deux Corées serait une «grande opportunité» pour faire redémarrer les discussions sur la dénucléarisation actuellement en suspens et établir une paix permanente dans la péninsule coréenne.

Le président Moon Jae-in a exprimé récemment son souhait de tenir un quatrième sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un quels que soient le lieu et la forme afin d'aider à débloquer les négociations sur le nucléaire entre Pyongyang et Washington. Le Nord n'a pas encore répondu à cette proposition.

«Si un quatrième sommet intercoréen a lieu, il devrait entraîner un troisième sommet entre le Nord et les Etats-Unis et servir de grande opportunité pour produire des résultats substantiels dans le cadre d'efforts visant à résoudre le problème nucléaire nord-coréen et établir la paix sur la péninsule coréenne», a déclaré le ministre lors d'un séminaire tenu à l'Assemblée nationale.

Les négociations sur le nucléaire sont dans l'impasse depuis le deuxième sommet entre Kim Jong-un et le président américain Donald Trump en février, qui s'est achevé sans accord à cause de leur désaccord sur l'étendue de la dénucléarisation de Pyongyang et la levée des sanctions par Washington.

Le ministre sud-coréen a indiqué que les deux premiers sommets intercoréens tenus en avril et mai de l'année dernière avaient contribué à établir une base pour la toute première rencontre entre Kim et Trump à Singapour. Le troisième sommet à Pyongyang leur a permis de se rencontrer une nouvelle fois à Hanoï en février, a-t-il ajouté en prévoyant qu'un quatrième pourrait produire le même résultat.

Il a dit que le gouvernement sud-coréen cherchait «un nouvel avenir de paix et de prospérité» avec un engagement indéfectible pour coopérer étroitement avec Pyongyang, Washington et la communauté internationale.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page