Go to Contents Go to Navigation

Les conditions économiques vont s'améliorer, selon le chef de la BOK

National 26.04.2019 à 10h00
Le chef de la Banque de Corée (BOK) Lee Ju-yeol.

SEOUL, 26 avr. (Yonhap) -- Les conditions économiques de la Corée du Sud vont s'améliorer au fur et à mesure en sortant de la situation baissière actuelle, a prévu ce vendredi le chef de la Banque de Corée (BOK) Lee Ju-yeol.

«Il est vrai que l'économie est actuellement confrontée à des difficultés comme les conditions extérieures ne sont pas favorables et le secteur privé reste morose», a dit Lee lors d'une réunion avec les directeurs de banques du pays.

«Mais la contribution des dépenses de l'Etat à la croissance économique va s'accroître, et les conditions économiques mondiales vont progressivement s'améliorer», a-t-il ajouté.

Face aux récents mauvais signes de l'économie, la BOK a annoncé hier que le produit intérieur brut (PIB) du pays a diminué de 0,3% au premier trimestre par rapport au trimestre précédent du fait de la chute des exportations et des dépenses dans les moyens de production.

Il s'agit de la croissance la plus faible depuis le quatrième trimestre de l'année 2008, quand le taux de croissance du pays a reculé de 3,3% en glissement trimestriel.

En glissement annuel, l'économie sud-coréenne a crû de 1,8% au premier trimestre, ce qui représente également la croissance la plus faible depuis le troisième trimestre de 2009, selon la BOK.

Les dépenses dans les moyens de production de la Corée du Sud ont plongé de 10,8% sur un trimestre, tandis que les exportations ont diminué de 2,6%. Les importations ont reculé de 3,3% durant la même période, d'après les estimations de la BOK.

La croissance économique de la Corée du Sud a été de 2,7% en 2018, une baisse par rapport aux 3,1% enregistrés l'année précédente.

Afin de stimuler l'économie, le gouvernement a élaboré un projet de budget supplémentaire de 6.700 milliards de wons (5,8 milliards de dollars), qui permettrait de gagner 0,1 point de pourcentage de croissance nationale.

Les décideurs politiques espèrent que les conditions économiques s'amélioreront au deuxième semestre de l'année, grâce à l'augmentation des dépenses budgétaires et à la relance des exportations de semi-conducteurs.

La BOK a gelé son taux d'intérêt directeur à 1,75% pendant cinq mois d'affilée lors de la dernière réunion sur le taux directeur tenue la semaine dernière, en dépit de l'abaissement de la prévision de croissance à 2,5% contre 2,6% qui étaient estimés trois mois auparavant.

La BOK prévoit également une amélioration dans les exportations et la consommation des ménages au second semestre de l'année.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page