Go to Contents Go to Navigation

Le ministre nord-coréen des Affaires économiques se montre indifférent aux sanctions

Corée du Nord 26.04.2019 à 14h08
Le ministre nord-coréen des Relations économiques extérieures Kim Yong-jae répond le 26 avril 2019 aux questions d'un journaliste de Yonhap lors du sommet sur la nouvelle route de la soie à Pékin.

PEKIN, 26 avr. (Yonhap) -- Le ministre nord-coréen des Affaires économiques extérieures Kim Yong-jae a déclaré ce vendredi que la Corée du Nord n'est pas gênée par les sanctions onusiennes contre son régime, tout en appelant les Etats-Unis à changer de méthode pour faire avancer les relations bilatérales.

Il a tenu ces propos après avoir été interrogé par un journaliste de l'agence de presse Yonhap en marge du Forum de la ceinture et de la route pour la coopération internationale qui se déroule actuellement à Pékin.

A propos des sanctions que le Conseil de sécurité des Nations unies a imposées à Pyongyang, le ministre nord-coréen a feint l'indifférence en déclarant que «s'ils veulent imposer les sanctions pendant 100 ans ou 1.000 ans, laissez-les faire comme ils veulent». «(Nous) n'y prêtons pas attention et n'avons jamais été grandement affectés», a-t-il avancé.

«Nous vivons sous des sanctions depuis presque un siècle et cela ne change rien alors même qu'ils les mettent en place aujourd'hui», a-t-il ironisé.

Le ministre a aussi affirmé qu'il n'y avait «pas d'impact» des sanctions sur l'approvisionnement en énergie. «La production d'énergie et d'électricité a beaucoup augmenté par rapport à l'année dernière», a-t-il noté.

Kim a en outre manifesté son mécontentement au sujet du gouvernement sud-coréen qui est trop attentif aux Américains, selon lui, critiquant le Sud pour avoir rompu la promesse formulée lors d'un sommet intercoréen de mettre fin aux exercice militaires.

«(Le Sud) est en train de mener des exercices militaires en modifiant légèrement leur nom», a-t-il déploré en rappelant l'avertissement du Comité pour la réunification pacifique du pays (CPRC) du Nord qui a décrit ces exercices militaires comme une «violation» de l'accord militaire passé entre les deux Corées.

A propos des relations avec les Etats-Unis, il a déclaré ne pas avoir de projet particulier avant de souligner que Washington doit changer de méthode.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page