Go to Contents Go to Navigation

Sept Nord-Coréens arrêtés en Chine risquent le rapatriement

Corée du Nord 29.04.2019 à 14h53

SEOUL, 29 avr. (Yonhap) -- Sept transfuges nord-coréens risquent d'être rapatriés dans leur pays communiste par la Chine, a affirmé ce lundi le groupe civique Justice for North Korea, en appelant le gouvernement sud-coréen à aider à empêcher leur renvoi.

Parmi eux, il y a une fille de neuf ans et son oncle âgé de 32 ans, a précisé le groupe. Ils attendaient en cachette dans les environs de Shenyang pour se déplacer après avoir traversé le fleuve Yalou vers la Chine plus tôt ce mois-ci, selon le groupe.

Ces sept personnes et cinq autres transfuges nord-coréens pourraient être rapatriés au Nord après avoir été arrêtés par les autorités chinoises, a avancé le groupe.

La mère d'une fille qui vit en Corée du Sud a signalé hier leur arrestation auprès du consulat de Corée du Sud à Shenyang, a rapporté le groupe en faisant part de ses inquiétudes sur les punitions sévères que les transfuges pourraient se voir infliger s'ils sont renvoyés au Nord.

Il a appelé Séoul à déployer des efforts diplomatiques pour s'opposer à leur rapatriement.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page