Go to Contents Go to Navigation

Les premiers participants parcourent le chemin de la paix dans la DMZ

National 29.04.2019 à 17h58

GOSEONG, 29 avr. (Yonhap) -- Les premières personnes à avoir parcouru un chemin de randonnée ouvert le week-end passé dans la Zone démilitarisée (DMZ) ont dit avoir ressenti des émotions partagées en se promenant le long des barbelés et en voyant les magnifiques paysages qui s'offraient à eux.

Le premier de groupe de 20 Sud-Coréens, qui a pris part samedi à une randonnée sur le «chemin de la paix» à Goseong, dans la province du Gangwon, au sud de la frontière intercoréenne, a dit que la balade d'une heure le long de la route côtière fortifiée leur a rappelé la douleur de la division.

Cette douleur a toutefois été oubliée par moments du fait de la beauté des paysages côtiers, ont-t-ils dit.

«Je peux à peine contrôler mes émotions pour devenir le premier à fouler cette terre interdite aux civils depuis la division nationale», a déclaré Park Sang-ki, âgé de 60 ans et habitant Busan. «J'espère que les barbelés disparaîtront bientôt pour que les peuples du Sud et du Nord puissent aller et venir librement», a-t-il ajouté.

Park et sa femme faisaient partie du premier groupe de 20 personnes ayant suivi le parcours A du sentier de la DMZ de Goseong, qui les a emmenés de l'observatoire de l'unification jusqu'à l'observatoire du mont Kumgang, le long d'une route côtière de 2 km bordée de barbelés. Un groupe de 80 visiteurs a voyagé entre les deux observatoires en voiture sur le parcours B. Le sentier Goseong est accessible chaque semaine deux fois par jour pendant six jours, sauf le lundi. Les guides fournissent aux randonneurs des explications sur les installations de sécurité et l'environnement.

La DMZ, longue d'environ 250 kilomètres et large de 4 km, est l'une des frontières les plus fortement fortifiées du monde.

Le gouvernement compte ouvrir deux autres sentiers frontaliers, à Paju dans la section ouest de la DMZ et à Cheorwon dans sa partie centrale.

Le premier groupe du parcours A à Goseong, choisi par tirage au sort, se composait de couples et de jeunes venus avec leurs parents. Le chemin est flanqué de barbelés renforcés côté mer et de champs de mines côté terre.

«Je suis intéressé par l'histoire de la division intercoréenne. Je suis très honoré de pouvoir visiter une route frontalière qui ouvre au public pour la première fois. J'espère que plus de gens pourront venir», a déclaré Park Seo-hui, qui a participé au parcours A.

Le temps était particulièrement clément samedi, permettant d'apercevoir les sommets de la chaîne de montagnes Kumgang en Corée du Nord et sa côte appelée Haegeumgang.

L'observatoire du mont Kumgang a fourni une vue dégagée sur les lacs et montagnes de cette partie de la Corée du Nord.

Arrivés à «l'arbre de l'espoir» installé près de la Ligne de limite Sud, les randonneurs y ont accroché des messages tels que «Nous allons garder ouvert ce chemin de la paix symbolique» et «Je désire une unification rapide».

Des randonneurs parcourent le chemin de la paix à Goseong le 27 avril 2019.
Les premiers participants parcourent le chemin de la paix dans la DMZ - 2

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page