Go to Contents Go to Navigation

Séoul cherche à mettre en place des contrôles par reconnaissance faciale dans les aéroports

National 30.04.2019 à 11h00
ⓒ Ministère de la Science et des TIC et le ministère de la Justice

SEOUL, 30 avr. (Yonhap) -- Le ministère de la Science et des TIC et le ministère de la Justice ont annoncé ce mardi un plan pour travailler ensemble afin de mettre en place dans les aéroports un système de contrôle basé sur la technologie de reconnaissance faciale et l'intelligence artificielle (IA).

Les deux ministères ont en effet signé un protocole d'entente en vue de mener le projet conjoint de développer un système de reconnaissance et de suivi basé sur l'IA.

A travers ce projet, ils chercheront à améliorer le système de contrôle aux frontières et la capacité technologique IA du pays pour créer un bon exemple de mise en valeur de l'IA dans les services publics.

Les sociétés spécialisées dans l'IA pourront de leur côté s'assurer une compétitivité internationale dans le processus de développement et sophistication du système de contrôle aux frontières et des opportunités d'entrée sur de nouveaux marchés.

Une fois mis au point, le service basé sur des données et l'IA pour identifier les passagers au départ et à l'arrivée à partir d'informations faciales permettra de simplifier la procédure d'immigration et d'améliorer la sécurité dans les aéroports.

Aujourd'hui, le contrôle aux frontières comporte trois étapes, à savoir les vérifications du passeport, d'empreintes digitales et faciale, et nécessite 20 à 60 secondes. Le nouveau système de reconnaissance faciale remplacera l'ensemble du processus de vérification de l'identité et réduira le temps de contrôle et d'attente.

Le gouvernement vise à mettre en place ce système de contrôle à l'aéroport international d'Incheon dans le cadre d'un programme pilote en 2022 avant de l'étendre à d'autres aéroports et ports du pays une fois que la fiabilité aura été prouvée.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page