Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Une ancienne pagode bouddhique dévoilée après 20 ans de restauration

Actualités 30.04.2019 à 18h29

SEOUL, 30 avr. (Yonhap) -- La pagode de six étages du temple Mireuk à Iksan, dans le sud-ouest du pays, a été officiellement dévoilée ce mardi après vingt années de travaux de restauration.

Ce trésor national No.11 est l'une des plus importantes reliques du royaume Baekje, du 18e siècle avant J.C. à l'an 660, dans cette région. Le royaume a été l'un des rares moyens par lequel le bouddhisme a pu être introduit et se développer sur la péninsule.

Construite à l'apogée de l'ancien royaume lors du règne du roi Mu (600-641), la pagode faisait partie d'un ensemble de trois pagodes, dont une qui aurait été en bois, dans la cour du temple Mireuk, le plus important sanctuaire bouddhique à l'époque.

Cette structure est la plus ancienne pagode bouddhique en pierre du pays. Elle est haute de 14,5 mètres et large de 12,5 mètres et pèse environ 1.830 tonnes.

Ayant à l'origine neuf étages, la pagode a perdu ses trois étages supérieurs vers le 16e siècle durant la dynastie Joseon, qui privilégiait le confucianisme.

L'Institut national de recherche sur l'héritage culturel, en charge du projet, va publier un rapport sur les travaux de restauration. «Nous nous sommes efforcés de conserver l'ingéniosité et la stabilité structurelle de la tour de pierre du temple Mireuk», a déclaré un responsable de l'institut. «Nous allons publier un rapport présentant le résultat et le processus du travail de restauration d'ici la fin de l'année.»

La pagode restaurée du temple Mireuk le 24 avril 2019.
Avant et après les travaux de restauration.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page