Go to Contents Go to Navigation

La police interroge le chanteur Seungri, soupçonné de détournement de fonds et proxénétisme

National 02.05.2019 à 16h20
Après l'interrogatoire

SEOUL, 02 mai (Yonhap) -- La police a fait savoir ce jeudi qu'elle était en train d'interroger l'ancien membre de Bigbang Seungri sur des allégations selon lesquelles il aurait détourné des fonds de Burning Sun, une boîte de nuit au centre de scandales sexuel et de drogue.

La discothèque, située dans le sud de Séoul où Seungri était directeur des relations publiques, a fermé ses portes en février dernier après avoir fait l'objet d'une enquête sur des soupçons d'usage de drogue, violences sexuelles et liens douteux avec la police du district.

L'Agence de la police de Séoul (SMPA) a déclaré avoir convoqué Seungri pour un interrogatoire sur des allégations selon lesquelles il aurait détourné 200 millions de wons (172.000 dollars) pour l'utilisation du nom d'une autre boîte de nuit cofondée par Seungri et l'homme d'affaires Yoo In-suk.

Dans le cadre d'une autre enquête, la police se penche actuellement sur Yoo, ancien patron de Yuri Holdings, une société cofondée par Seungri et d'autres investisseurs de Burning Sun. Les deux hommes et cinq autres personnes sont soupçonnés d'avoir détourné environ 2 milliards de wons au total.

Agé de 29 ans, Seungri est aussi accusé d'avoir proposé des services sexuels à des investisseurs étrangers potentiels dans des boîtes de nuit de Séoul.

Il fait également partie des nombreuses célébrités accusées d'avoir partagé sur un forum de discussion mobile des vidéos d'une dizaine de femmes qui avaient été filmées à leur insu par le chanteur Jung Joon-young au cours de relations sexuelles dans lesquelles il était aussi impliqué.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page