Go to Contents Go to Navigation

Les immigrants mariés et les citoyens naturalisés de longue date en hausse en 2018

National 02.05.2019 à 22h30

SEOUL, 02 mai (Yonhap) -- La part d'immigrants mariés et de personnes naturalisées ayant vécu plus de dix ans en Corée du Sud a augmenté l'année dernière par rapport à il y a trois ans et ces derniers se sentent de plus en plus seuls dans leur nouveau pays, a montré ce jeudi une enquête du ministère de l'Egalité hommes-femmes.

Selon cette enquête, il y avait l'an dernier 306.995 foyers multiculturels en Corée du Sud. Parmi eux, 85,7% ont au moins un parent immigré et les 14,3% restants comportent un Coréen naturalisé.

Ceux ayant vécu plus de dix ans en Corée du Sud ont représenté 60,6% du total l'an dernier, contre 47,9% il y a trois ans. De plus, 27,6% ont dit vivre depuis au moins 15 ans dans le pays, contre 20,6% en 2015.

A la question de savoir s'ils rencontraient des difficultés en Corée du Sud, 70,1% ont répondu «oui», citant des problèmes financiers, la solitude ou la barrière de la langue.

Ceux ayant évoqué un problème de solitude ont été 24,1% en 2018, contre 18,5% il y a trois ans.

En outre, 40,7% des immigrants mariés et des personnes naturalisées ont dit ne pas avoir d'amis avec qui passer du temps et 38,5% ont dit n'avoir personne qui appeler quand ils sont malades.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page