Go to Contents Go to Navigation

Nucléaire nord-coréen : la flexibilité et une approche «globale» sont nécessaires, selon Kang

Corée du Nord 03.05.2019 à 17h08
La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-hwa présente à des correspondants étrangers les politiques diplomatiques du gouvernement et la situation géopolitique sur la péninsule coréenne le vendredi 3 mai 2019, au Club des correspondants étrangers de Séoul du Centre de presse de Corée, à Séoul.

SEOUL, 03 mai (Yonhap) -- La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha a appelé ce vendredi à la fois les Etats-Unis et la Corée du Nord à faire preuve de flexibilité pour résoudre le blocage de leurs négociations nucléaires.

Lors d'une conférence de presse devant des journalistes étrangers à Séoul, Kang a également souligné la nécessité d'«une perspective globale» pour la dénucléarisation de la Corée du Nord, ce qui semble être un appel pour que Pyongyang aille au-delà de ses tactiques fragmentaires.

«Pour que les deux côtés puissent rencontrer et avoir des discussions productives, évidemment la flexibilité sera nécessaire pour parvenir à un accord», a déclaré Kang.

«Mais sur ce quoi j'insiste à ce moment-là, c'est que pour arriver vraiment à un accord qui pourrait nous guider jusqu'à la dénucléarisation complète et en même temps à de meilleures relations entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, il doit y avoir une perspective globale», a-t-elle ajouté.

Elle faisait référence à son appel lancé hier au régime nord-coréen pour une «perspective globale» comme les Etats-Unis poursuivent une approche dans laquelle ils veulent conclure un vaste accord qui sera mis en application par étape.

Pyongyang préfère une approche progressive, étape par étape, critiquée par certains du fait qu'il semble avoir l'intention de ralentir les discussions sur le nucléaire et d'obtenir plus de concessions.

«Notre approche est de discuter d'une perspective plus large et totale et de l'accepter, inévitablement avec le programme compliqué comme le programme nucléaire de la Corée du Nord, et les actions doivent être prises étape par étape mais aussi simultanément», a-t-elle dit.

«Ainsi, le processus étape par étape fait partie de l'approche globale que nous voulons maintenir», a ajouté Kang.

Les divergences entre approches de Washington et Pyongyang ont conduit à la rupture du deuxième sommet entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à Hanoï en février dernier.

Leurs négociations demeurent dans l'impasse depuis ce sommet. Séoul cherche des moyens de créer un nouvel élan pour la reprise de leur dialogue, y compris un éventuel envoi d'un émissaire spécial à Pyongyang.

En ce qui concerne la position actuelle de la Corée du Nord sur les négociations bloquées, Kang a dit que Pyongyang semblait toujours «faire un bilan et réfléchir aux prochaines démarches».

«Mais je pense que nous restons optimistes sur le fait qu'ils retourneront à un certain moment aux dialogues», a-t-elle dit.

Concernant l'allègement des sanctions, Kang a appelé à une action concrète de Pyongyang pour sa dénucléarisation.

«Nous avons besoin de le voir dans un contexte international, il y a des sanctions imposées par le Conseil de sécurité de l'ONU. Ce qui demande une action de la part de Pyongyang pour que nous puissions rassurer qu'ils sont sur une bonne route vers la dénucléarisation complète», a poursuivi Kang.

«Les sanctions ont été imposées à cause du programme nucléaire et de missiles du régime nord-coréen et de ce fait, il doit y avoir une certaine action visible, concrète et significative pour que la communauté internationale puisse faire quelque chose concernant les sanctions», a-t-elle ajouté.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page