Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Pyongyang déclare avoir testé des lance-roquettes multiples et armes guidées tactiques

Corée du Nord 05.05.2019 à 10h06

SEOUL, 05 mai (Yonhap) -- La Corée du Nord a effectué un «exercice de frappe» avec des lance-roquettes multiples et armes guidées tactiques afin de tester leur performance, a déclaré ce dimanche l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA), un jour après avoir tiré des projectiles à courte portée non identifiés en direction de la mer de l'Est.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a supervisé l'exercice de frappe d'unités de défense situées en première ligne et sur la côte est, qui s'est déroulé dans la mer de l'Est de la Corée samedi», selon la KCNA.

«Le but de l'exercice était d'évaluer et d'inspecter la capacité opérationnelle et la précision de la frappe de lance-roquettes multiples à longue portée et à gros calibres et d'armes guidées tactiques des unités de défense dans la zone de la ligne de front et sur le front est», a rapporté la KCNA.

Le dirigeant nord-coréen a exhorté les troupes à garder à l'esprit «la vérité absolue que les véritables paix et sécurité sont garanties et assurées par une forte puissance».

Samedi, la Corée du Nord a tiré plusieurs séries de projectiles depuis la ville côtière de Wonsan en direction de la mer de l'Est. Ils ont volé sur une distance de 70 à 200 km, ont indiqué les autorités militaires sud-coréennes, ajoutant que les autorités sud-coréennes et américaines sont en train d'analyser les détails des projectiles et l'intention derrière ces tirs.

Selon les experts, le tir de samedi aurait pour but de forcer Washington à se montrer plus flexible sans aller toutefois jusqu'à mettre en danger les pourparlers de dénucléarisation entre les deux pays.

Dans un message publié sur Twitter quelques heures après le tir, le président américain Donald Trump a dit penser que le dirigeant nord-coréen respectera sa promesse quant à la dénucléarisation. «Tout est possible dans ce monde très intéressant, mais je pense que Kim Jong-un réalise pleinement le grand potentiel économique de la Corée du Nord et ne fera rien pour interférer avec ce dernier ou l'arrêter», a écrit Trump. «Il sait aussi que je suis avec lui et il ne veut pas manquer à la promesse qu'il m'a faite. Un accord va se produire!»

Depuis l'échec du sommet de Hanoï en février, Pyongyang demande à Washington d'abandonner sa ligne dure quant aux pourparlers de dénucléarisation. Le mois dernier, Kim a dit être prêt à tenir un nouveau sommet avec Trump si les Etats-Unis lui font une nouvelle proposition qui serait acceptable.

La vice-ministre nord-coréenne des Affaires étrangères Choe Son-hui a récemment mis en garde les Etats-Unis contre des «conséquences fâcheuses» et a critiqué le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo pour avoir dit que Washington pourrait changer de cap en cas d'échec des négociations sur le nucléaire.

La Corée du Nord n'a pas testé de missile balistique depuis novembre 2017, une accalmie que le président Trump désigne comme l'un des grands accomplissements dans les relations avec la Corée du Nord.

La Corée du Nord a testé le mois dernier une «nouvelle arme guidée tactique», qui serait selon les autorités sud-coréennes une arme guidée pour les combats au sol.

(LEAD) Pyongyang déclare avoir testé des lance-roquettes multiples et armes guidées tactiques - 1
(LEAD) Pyongyang déclare avoir testé des lance-roquettes multiples et armes guidées tactiques - 2
(LEAD) Pyongyang déclare avoir testé des lance-roquettes multiples et armes guidées tactiques - 3

lsr@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page