Go to Contents Go to Navigation

Ambassadeur auprès de l'Asean : une participation de Kim Jong-un serait significative pour les efforts de paix

Corée du Nord 08.05.2019 à 16h43
L'ambassadeur auprès de l'Asean Lim Sung-nam reçoit le 3 mai 2019 les lettres de créance des mains du président Moon Jae-in au bureau présidentiel.

SEOUL, 08 mai (Yonhap) -- Une participation du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un au prochain sommet spécial Corée du Sud-Asean favoriserait la paix sur la péninsule coréenne et le processus de dialogue, a estimé ce mercredi le nouvel ambassadeur auprès de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (Asean) Lim Sung-nam.

«S'il y a des mouvements positifs qui conduisent le président de la Commission des affaires de l'Etat de la Corée du Nord Kim Jong-un à participer au sommet spécial Corée du Sud-Asean, je suis convaincu que ce sera une occasion significative pour la paix sur la péninsule coréenne et le processus de dialogue», a déclaré Lim lors d'une rencontre avec des journalistes à propos de l'éventuelle invitation du dirigeant nord-coréen à ce rassemblement prévu les 25 et 26 novembre prochains à Busan.

Lors du sommet Corée du Sud-Asean à Singapour en novembre dernier, le président indonésien Joko Widodo avait déclaré qu'une présence de Kim rendrait le sommet spécial de l'année prochaine plus significatif et le président Moon Jae-in avait fait part de son intention d'examiner la proposition en la décrivant comme «une proposition qui mérite d'être notée».

Cela dit, Lim a indiqué qu'il n'y avait encore aucune décision prise sur la question alors que le sommet de Busan célèbrera le 30e anniversaire des relations Corée du Sud-Asean.

L'ancien vice-ministre des Affaires étrangères a été nommé au poste de chef de la mission basée à Jakarta qui était auparavant assuré par un directeur général, illustrant la volonté de Séoul de renforcer ses liens avec l'Asean.

«Ma nomination constitue un signe montrant fermement la volonté du gouvernement Moon pour la nouvelle politique Sud et les relations Corée du Sud-Asean», a expliqué le nouvel ambassadeur.

En vertu de la nouvelle politique Sud, Moon cherche à approfondir et étendre les relations avec l'Asean, partenaire de plus en plus crucial pour son influence géopolitique, son potentiel de croissance et ses richesses en ressources.

Lim a souligné que la politique axée sur l'Asean représentait le début d'un changement dans diplomatie de Séoul qui se focalisait auparavant principalement sur les grandes puissances autour de la péninsule.

«Afin que la république de Corée devienne un Etat de puissance intermédiaire à proprement parler, elle doit élargir sa perspective diplomatique centrée sur sa périphérie», a noté l'ambassadeur.

Lim a également souligné l'importance des relations de Séoul avec l'Asean en termes de chiffres.

«L'Asean est le deuxième partenaire commercial de la Corée du Sud après la Chine et l'âge moyen de la population est la trentaine, signifiant que les habitants de la région sont jeunes et donc capables de mener activement des activités productives et représentant la possibilité de voir la région émerger comme un marché de consommation clé», a-t-il estimé.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page