Go to Contents Go to Navigation

La Chine pense que la Corée du Nord est prête à discuter avec les Etats-Unis

International 08.05.2019 à 17h35

PEKIN, 08 mai (Yonhap) -- La Chine pense que la Corée du Nord désire toujours dialoguer avec les Etats-Unis malgré la récente impasse dans laquelle se trouvent les pourparlers de dénucléarisation, a fait savoir ce mercredi le président de l'Assemblée nationale Moon Hee-sang.

Moon a fait cette déclaration lors d'un petit déjeuner avec des correspondants sud-coréens à Pékin, après sa rencontre cette semaine avec des hauts responsables chinois.

«La Chine semble estimer que la Corée du Nord désire toujours tenir un dialogue et que la porte des discussions reste ouverte», a dit Moon.

Moon a dit avoir demandé à la Chine de dire à la Corée du Nord qu'elle obtiendra des garanties de sécurité si elle abandonne ses armes nucléaires.

Le président du Parlement sud-coréen achèvera ce soir sa tournée de trois jours en Chine.

Sa visite a eu pour but de promouvoir la diplomatie parlementaire dans un contexte de pourparlers de dénucléarisation à l'arrêt.

Concernant les récents tirs de projectiles en Corée du Nord, Moon a fait savoir que «la Chine n'a pas fait de commentaire spécial à ce sujet», ajoutant «la Chine semble penser que l'acte du Nord n'a pas eu pour intention de casser l'état actuel des relations Etats-Unis-Corée du Nord».

Moon a aussi dit avoir demandé que le président chinois Xi Jinping visite la Corée du Sud, pendant sa réunion mardi avec le président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale Li Zhanshu. «J'ai aussi enjoint la Chine à assouplir les restrictions appliquées aux voyages en groupe en Corée du Sud, qui ont été mises en place par certains gouvernements provinciaux (suite au déploiement en Corée du Sud d'une batterie antimissile américaine THAAD)», a-t-il ajouté.

Le parlementaire a aussi indiqué que Séoul et Pékin sont convenus de coopérer pour trouver des solutions à la pollution aux particules fines, qui affecte les deux pays.

Egalement ce mercredi, Moon a rencontré le vice-président chinois Wang Qishan, avec lequel il a parlé de la coopération bilatérale. «La Chine a joué un rôle important pour passer des tensions au dialogue sur la péninsule coréenne. J'espère que la Chine continuera à jouer son rôle de facilitateur de la paix sur la péninsule», a-t-il dit.

Le président de l'Assemblée nationale Moon Hee-sang répond aux questions de correspondants sud-coréens à Pékin ce mercredi 8 mai 2019 à Pékin.
Le président de l'Assemblée nationale Moon Hee-sang (à gauche) et le vice-président chinois Wang Qishan ce mercredi 8 mai 2019 à Pékin.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page