Go to Contents Go to Navigation

Washington n'interviendra pas si Séoul envoie une aide alimentaire au Nord

National 09.05.2019 à 09h21
Porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders. (Xinhua=Yonhap)

WASHINGTON, 08 mai (Yonhap) -- Les Etats-Unis n'interviendront pas si la Corée du Sud décide d'envoyer une aide alimentaire à la Corée du Nord, a dit mercredi la Maison-Blanche.

Le président américain Donald Trump a même affiché son soutien à la possible aide humanitaire sud-coréenne au Nord au cours d'un entretien téléphonique dans la nuit de mardi à mercredi (heure de Séoul) avec son homologue sud-coréen Moon Jae-in, selon le bureau de ce dernier.

La porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, a été interrogée lors d'une rencontre avec des journalistes mercredi pour savoir si Trump est toujours favorable au plan malgré les tirs de projectiles nord-coréens de la semaine dernière.

«Notre position concernant la Corée du Nord continuera à être la campagne de pression maximale. Nous nous concentrons sur la dénucléarisation», a déclaré Sanders, en faisant référence aux sanctions dirigées par les Etats-Unis et destinées à démanteler le programme d'armes nucléaires du Nord.

«Si la Corée du Sud avance sur ce front, nous n'allons pas intervenir», a-t-elle ajouté.

Il est estimé que 10 millions d'habitants nord-coréens, soit 40% de la population, ont un besoin urgent de nourriture, selon un récent rapport conjointement publié par le Programme alimentaire mondial (PAM) et l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

L'envoi d'aide humanitaire au pays appauvri est souvent entravé par les sanctions internationales imposées contre le régime pour ses programmes nucléaire et de missiles balistiques.

En 2017, le gouvernement sud-coréen a mis de côté 8 millions de dollars pour l'aide humanitaire au Nord mais le projet ne s'est pas matérialisé à cause de provocations continues du Nord à l'époque.

Un officiel du bureau présidentiel a dit hier aux journalistes que le gouvernement n'a pas encore décidé de la taille exacte de l'aide alimentaire et de la manière de l'acheminer.

Le représentant spécial américain pour la Corée du Nord, Stephen Biegun, est arrivé hier à Séoul pour rencontrer son homologue sud-coréen Lee Do-hoon.

Les deux hommes devrait discuter des moyens de relancer les négociations de dénucléarisation entre Washington et Pyongyang en suspens, ainsi que la question de l'aide alimentaire.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page