Go to Contents Go to Navigation

Un ancien vice-ministre de la Justice interrogé sur un scandale sexuel et des pots-de-vin

Actualités 09.05.2019 à 14h54
L'ancien vice-ministre de la Justice Kim Hak-ui.

SEOUL, 09 mai (Yonhap) -- L'ancien vice-ministre de la Justice Kim Hak-ui a été convoqué ce jeudi par des procureurs pour un interrogatoire sur des allégations selon lesquelles il aurait reçu des pots-de-vin et services sexuels en échange de faveurs commerciales.

Agé de 63 ans, Kim est apparu au Parquet du district Est de Séoul vers 10h pour subir un interrogatoire d'une équipe spéciale de procureurs sur des allégations de soirée sexe organisée par l'entrepreneur de la construction Yoon Jung-cheon.

«Je me soumettrai sincèrement à l'interrogatoire», a dit Kim aux journalistes à son arrivée. C'est la première fois depuis cinq ans qu'il est interrogé sur les allégations.

Kim a pris ses fonctions en tant que vice-ministre de la Justice en 2013 mais a démissionné au bout de six jours à cause d'un scandale sexuel. En 2013 et 2014, il a été interrogé par le Parquet et la police sur les suspicions mais a été libéré par manque de preuves.

Cependant, à la recommandation d'un panel consacré à la quête de la vérité du ministère de la Justice, des procureurs ont repris en main cette enquête en mars dernier.

Kim est soupçonné d'avoir reçu des dessous-de-table de la part de Yoon. Il est aussi suspecté d'avoir agressé sexuellement une femme en 2008.

Le scandale sexuel a été connu du public après la fuite d'une vidéo montrant un groupe d'hommes, dont une personne serait Kim, à une soirée sexe avec une trentaine de femmes dans une maison isolée appartenant à Yoon.

Il est estimé que la vidéo date de 2007. Durant des interrogatoires récents du Parquet, Yoon a répété qu'une des personnes de la vidéo était bien Kim. Ce dernier a rejeté les accusations.

L'ancien vice-ministre de la Justice Kim Hak-ui.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page