Go to Contents Go to Navigation

Le terme «missiles» utilisé par Shanahan ne relève pas des résultats de l'analyse officielle

International 09.05.2019 à 16h38
Le secrétaire américain à la Défense par intérim Patrick Shanahan assiste à une audition au Congrès le 8 mai 2019. (EPA=Yonhap)

SEOUL, 09 mai (Yonhap) -- Le secrétaire américain à la Défense par intérim Patrick Shanahan n'aurait pas fait référence aux résultats de l'analyse officielle lorsqu'il a décrit les projectiles tirés le week-end dernier par la Corée du Nord comme des «roquettes et missiles», a estimé ce jeudi le ministère de la Défense.

Shanahan a tenu ces propos mercredi (heure américaine) lors d'une audition au Congrès alors qu'il parlait de la situation dans laquelle il se trouvait quand la Corée du Nord a tiré plusieurs projectiles à courte portée en direction de la mer de l'Est samedi matin (heure coréenne).

«Je suis sorti pour courir et puis le chairman Dunford m'a téléphoné et dit que la Corée du Nord était en train de tirer des roquettes et missiles», a déclaré Shanahan lors de l'audition en faisant référence au chef d'état-major des armées des Etats-Unis, le général Joseph Dunford.

Ces propos sont intervenus alors que la Corée du Sud n'a pas encore déterminé si des missiles balistiques ont fait partie des projectiles lancés par le Nord alors que l'opposition soupçonne que le gouvernement est réticent à reconnaître l'inclusion de missiles de peur que cela n'affecte négativement le processus de dialogue avec Pyongyang.

«D'après ce que je sais, (ce que Shanahan a dit) n'était pas des propos officiels sur les résultats de l'analyse (en cours)», a souligné le colonel Roh Jae-cheon, porte-parole adjoint du ministère, lors d'un point de presse.

En notant que des officiels du renseignement sud-coréens et américains travaillent ensemble pour analyser les questions liées de manière précise, le porte-parole adjoint a ajouté qu'il faudra un certain temps avant que les résultats finaux ne soient publiés.

L'armée sud-coréenne a indiqué que les projectiles ont inclus un nouveau type d'arme guidée tactique et des lance-roquettes multiples de 240 et 300 mm et qu'il n'était pas en mesure de déterminer s'ils ont effectué des tirs d'essai de missiles balistiques pour le moment. Certains experts estiment qu'il s'agirait de missiles balistique sol-sol à courte portée.

Les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies interdisent au pays communiste de lancer des missiles balistiques, quel que soit leur type.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page