Go to Contents Go to Navigation

(2e LD) Séoul et Washington pensent que la Corée du Nord a tiré des «missiles à courte portée», selon Moon

National 09.05.2019 à 22h08

SEOUL, 09 mai (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a fait savoir ce jeudi que son gouvernement et les Etats-Unis pensent que les projectiles tirés plus tôt dans la journée par la Corée du Nord sont des «missiles à courte portée» vu leur distance de vol.

S'exprimant durant une interview spéciale sur la chaîne publique KBS à l'occasion du second anniversaire de son mandat, le président a dit qu'il est trop tôt pour dire si Pyongyang a enfreint les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, qui interdisent à la Corée du Nord de tirer des missiles balistiques.

Moon a noté que les projectiles tirés le weekend dernier par la Corée du Nord ont parcouru une distance «relativement courte». Toutefois, ceux tirés aujourd'hui depuis Kusong, situé à 160 km au nord-ouest de Pyongyang, ont volé 400 km et 270 km avant de tomber en mer de l'Est, selon l'armée sud-coréenne.

Selon Moon, la Corée du Nord montrerait ainsi son mécontentement après l'échec du sommet de Hanoï en février entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. Pyongyang chercherait aussi à faire pression sur Washington pour que reprenne le dialogue, a-t-il ajouté.

Moon a par ailleurs dit envisager envoyer du riz en Corée du Nord dans le cadre d'une aide humanitaire, faisant savoir qu'il existe d'importants stocks de riz en Corée du Sud.

Il a aussi dit espérer discuter de la question de l'envoi de cette aide avec les différents partis politiques.

Moon a eu mardi une conversation téléphonique avec Trump, au cours de laquelle le président américain a dit soutenir un éventuel envoi d'aide alimentaire en Corée du Nord. Cette dernière ayant tiré depuis de nouveaux projectiles, Moon a dit qu'un consensus public sur la question de l'aide alimentaire est nécessaire.

Moon a fait savoir que le dirigeant nord-coréen a exprimé de façon «très franche» sa volonté de se dénucléariser au cours du sommet de Panmunjom en avril dernier.

Le président Moon Jae-in durant l'interview sur la chaîne KBS au bureau présidentiel ce jeudi 9 mai 2019.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page