Go to Contents Go to Navigation

Aide alimentaire au Nord : Séoul tiendra compte de l'opinion publique

National 10.05.2019 à 15h21
La porte-parole adjointe du ministère de l'Unification, Lee Eugene.

SEOUL, 10 mai (Yonhap) -- La Corée du Sud estime qu'il est toujours nécessaire de fournir une aide alimentaire à la Corée du Nord malgré ses récents tirs de missiles mais la décision finale sera prise après que le gouvernement aura suffisamment consulté l'opinion publique, a annoncé vendredi le ministère de l'Unification.

«Il n'y a aucun changement dans (notre) position selon laquelle il est nécessaire d'apporter une aide alimentaire au Nord d'un point de vue humanitaire et avec la perspective que ce sont des compatriotes», a dit Lee Eugene, la porte-parole adjointe du ministère, aux journalistes durant un briefing de presse. «Cependant, le gouvernement prévoit de recueillir suffisamment d'opinions du public dans ce processus.»

La Corée du Sud cherche à offrir de la nourriture à la Corée du Nord qui fait face à la pire pénurie alimentaire depuis une décennie à cause des sanctions internationales et des conditions climatiques défavorables. Le président américain Donald Trump a affiché plus tôt son soutien à cette aide alimentaire.

Certains souhaitent que cette aide alimentaire serve de catalyseur pour faire avancer les relations intercoréennes alors que des critiques s'y opposent, en affirmant qu'il ne faut pas donner de récompense pour de mauvais comportements de la Corée du Nord.

Hier, la Corée du Nord a lancé deux missiles de courte portée depuis sa région nord-ouest en direction de la mer de l'Est, cinq jours après qu'elle a tiré une volée de projectiles depuis sa côte est.

Plusieurs heures après les derniers tirs de missiles, le président Moon Jae-in a déclaré qu'il était nécessaire d'assurer la compréhension publique et le consentement de l'Assemblée nationale pour faire avancer avec le plan d'aide alimentaire pour le Nord.

Lors d'une rencontre aujourd'hui avec Yoon Sang-hyun, le chef de la commission des affaires étrangères du Parlement, le ministre de l'Unification Kim Yeon-chul a déclaré que le gouvernement écouterait suffisamment l'opinion publique sur la question de l'aide alimentaire pour la Corée du Nord.

La semaine dernière, le Programme alimentaire mondial (PAM) et l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) ont indiqué dans un rapport conjoint que la production agricole de la Corée du Nord avait chuté au plus bas niveau depuis 2008. Ils ont ajouté que près de 10 millions d'habitants, soit 40% de sa population, avaient un besoin urgent de nourriture.

L'aide alimentaire au Nord serait l'un des sujets principaux à aborder cette semaine dans les discussions entre l'émissaire spécial américain pour la Corée du Nord, Stephen Biegun, et ses interlocuteurs sud-coréens.

Biegun prévoit de rencontrer ce soir le ministre de l'Unification Kim Yeon-chul.

La Corée du Sud a offert en 2010 une aide alimentaire à la Corée du Nord suite à des dégâts causés par des inondations. Elle lui avait livré un total de 5.000 tonnes de riz.

En 2017, le gouvernement a publié un plan pour offrir une aide d'une valeur de 8 millions de dollars au Nord via des organismes d'aide internationaux mais il n'a pas encore été mis en œuvre dans un contexte où les discussions sur la dénucléarisation ont fait peu de progrès entre Pyongyang et Washington.

(Photomontage)

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page