Go to Contents Go to Navigation

Troisième forum Espace Corée-France pour la coopération dans le secteur aérospatial

Actualités 17.05.2019 à 11h14
(Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 17 mai (Yonhap) -- La Corée du Sud et la France ont tenu une réunion pour élargir les coopérations dans le développement spatial et des fusées qui pourraient créer de nouvelles opportunités de croissance, a dit vendredi le gouvernement.

Lors du 3e forum Espace Corée-France tenu à Séoul, les représentants des deux pays ont réuni leurs efforts en cours en vue de renforcer le partenariat pour une coopération globale et la construction de réseaux plus puissants, a fait savoir le ministère de la Science et des TIC. Le forum a été inauguré par le ministre sud-coréen de la Science You Young-min et la secrétaire d'Etat auprès du ministre français de l'Economie et des Finances, Agnès Pannier-Runacher.

Selon le ministère, les deux côtés ont abordé des sujets tels que la sécurité spatiale, les fusées et la combinaison de projets relatifs à l'espace avec un élan pour la 4e révolution industrielle.

Cette dernière fait référence à l'économie numérique hautement connectée en s'appuyant sur les avancées technologiques pour stimuler la croissance économique innovante.

Le ministère a dit que de nombreux instituts et établissements publics, y compris l'Institut coréen de recherche aérospatiale (KARI), Korea Aerospace Industries Ltd. (KAI) et Airbus SA, ont exprimé leur intérêt pour l'intégration de l'intelligence artificielle, du big data, de la 5G et de l'Internet des objets dans le secteur aérospatial.

Séoul et Paris travaillent ensemble pour coordonner les politiques sur la sécurité spatiale, comme Hanwha Aerospace et KAI du côté sud-coréen et Arianespace et le Centre national d'études spatiales (CNES) du côté français explorent de nouvelles opportunités dans les services de fusées spatiales en améliorant la fiabilité des fusées de lancement.

En outre, les deux pays ont convenu de multiplier les échanges entre experts dans les secteurs spatial et aérospatial afin de consolider davantage les relations de coopération.

«La Corée du Sud, dotée d'une expertise considérable dans les technologies de l'information et de la communication, pourrait travailler étroitement avec la France qui est un leader mondial du secteur spatial à travers un lien fort en vue de créer un écosystème industriel favorable et de nouvelles opportunités de croissance», a dit le ministère.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page