Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Séoul autorise les entrepreneurs sud-coréens à se rendre au complexe industriel de Kaesong

Actualités 17.05.2019 à 17h55
Le porte-parole du ministère de l'Unification Lee Sang-min annonce le 17 mai 2019 la décision d'autoriser les entrepreneurs sud-coréens au complexe industriel de Kaesong et de chercher à envoyer une aide alimentaire de 8 millions de dollars via des organisations internationales.

SEOUL, 17 mai (Yonhap) -- Le ministère de l'Unification a annoncé ce vendredi qu'il permettra à un groupe de chefs d'entreprise de se rendre au complexe industriel intercoréen de Kaesong en Corée du Nord pour la première fois depuis sa fermeture en 2016.

Environ 200 industriels, qui opéraient des usines au complexe, avaient demandé à pouvoir se rendre à Kaesong. Il s'agissait de leur neuvième tentative à se rendre sur place pour vérifier l'état des équipements laissés derrière après la fermeture.

Le gouvernement avait jusqu'alors rejeté leurs demandes pour ne pas signaler, vraisemblablement, que les deux Corées s'apprêteraient à rouvrir le complexe industriel malgré les efforts de Washington pour maintenir les sanctions en place contre la Corée du Nord et le peu de progrès dans les pourparlers de dénucléarisation.

Cette autorisation intervient alors que Séoul tente de maintenir à flot le processus de paix avec la Corée du Nord malgré les récents tirs de missiles et de projectiles ce mois-ci. Séoul prépare également l'envoi d'une aide alimentaire de 8 millions de dollars en Corée du Nord.

Inauguré en 2004, le complexe industriel a été créé sur fond d'atmosphère de paix faisant suite au tout premier sommet intercoréen entre le président Kim Dae-jung et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-il en 2000.

Il a été salué comme un symbole de la coopération économique intercoréenne et comme un projet transfrontalier réussi qui associe les capitaux et technologies de la Corée du Sud à la main d'œuvre bon marché de la Corée du Nord.

Les activités y ont toutefois cessé de façon abrupte quand le gouvernement sud-coréen a annoncé en 2016 qu'il fermait le complexe en représailles des provocations nucléaire et balistique de la Corée du Nord. Environ 120 entreprises opéraient à Kaesong au moment de la fermeture.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page