Go to Contents Go to Navigation

Séoul discutera avec Pyongyang de la visite des entrepreneurs de Kaesong

Actualités 20.05.2019 à 16h03
Lee Sang-min, le porte-parole du ministère de l'Unification, annonce le vendredi 17 mai 2019, au complexe gouvernemental à Séoul, les décisions d'autoriser les entrepreneurs à se rendre au complexe industriel de Kaesong et de donner 8 millions de dollars à des organisations internationales pour aider la Corée du Nord.

SEOUL, 20 mai (Yonhap) -- La Corée du Sud discutera avec la Corée du Nord de sa décision d'autoriser des hommes d'affaires à se rendre au complexe industriel de Kaesong, une ville frontalière située au Nord, a annoncé lundi le ministère de l'Unification.

La Corée du Sud a donné le feu vert vendredi dernier à la visite au parc industriel des entrepreneurs qui y exploitaient autrefois des usines, dans le but de vérifier la condition des équipements qu'ils ont laissés derrière eux lorsque le complexe a fermé abruptement ses portes en février 2016.

«Nous avons des discussions avec le Nord, car c'est une question dont la résolution est demandée par les entreprises depuis longtemps», a déclaré Lee Sang-min, le porte-parole du ministère de l'Unification lors d'un briefing de presse. «Nous poursuivrons les discussions sur le calendrier spécifique et les parties qui demandent l'aide du gouvernement.»

Si cette visite a lieu, ce sera le premier voyage des hommes d'affaires au complexe industriel de Kaseong depuis sa fermeture qui a été décidée par l'administration de l'ex-présidente Park Geun-hye en représailles à des provocations nucléaires et balistiques du Nord.

Séoul a précisé que l'autorisation de visite des entrepreneurs a été décidée pour protéger leurs droits de propriété. Leur précédente tentative d'effectuer un voyage au complexe avait été rejetée, car le gouvernement s'inquiétait du fait qu'une visite pourrait signifier que les deux Corées se préparent à rouvrir le parc industriel malgré les efforts des Etats-Unis pour maintenir les sanctions contre Pyongyang dans un contexte où les discussions sur la dénucléarisation n'ont guère avancé.

«La position de base du gouvernement est que la reprise du complexe de Kaseong est nécessaire, comme c'est un moyen important pour l'amélioration des relations intercoréennes et de la paix dans la péninsule coréenne», a indiqué Lee. «Nous continuerons à faire les efforts nécessaires pour créer des conditions justes (pour sa reprise) dans la coopération mutuelle.»

Quant au plan du gouvernement de fournir 8 millions de dollars à des organisations internationales pour leurs projets d'aide à la Corée du Nord, Lee a déclaré que le gouvernement prendrait des mesures pour être sûr que les fonds seront offerts bientôt.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page