Go to Contents Go to Navigation

Des sociétés non financières seront autorisées à fournir des services de paiement mobile à l'étranger

Actualités 21.05.2019 à 16h17
ⓒ Getty Images Bank

SEJONG, 21 mai (Yonhap) -- Le conseil des ministres a approuvé la révision d'une ordonnance pour autoriser des entreprises non financières, comme les sociétés de technologie financière (fintech), à fournir des services de paiement mobile à l'étranger, a fait savoir ce mardi le ministère de l'Economie et des Finances.

En vertu de l'ordonnance révisée qui entrera en vigueur mardi prochain, les Sud-Coréens pourront effectuer des achats avec des applications de paiement mobile telles que KakaoPay et Naver Pay dans les boutiques partenaires à l'étranger, selon le ministère.

Ce changement survient dans un contexte où des applications mobiles comme Naver Pay et KakaoPay ont gagné du terrain ces dernières années en Corée du Sud.

Le ministère a indiqué que cela réduirait les frais de transaction et renforcerait la compétitivité des services de fintech du pays.

Les émetteurs sud-coréens de cartes de crédit versent actuellement environ 1% des transactions à l'étranger aux géants mondiaux des cartes de crédit, à savoir Visa Inc. et MasterCard Inc., en contrepartie de l'utilisation de leur réseau.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page